Récupérer les déchets de tonte pour le potager

par Gael
0 commentaire
déchêts de tonte pour le potager

Récupérer les déchets de tonte pour le potager

La saison des tondeuses à gazon va bientôt démarrer !

Le printemps revenant, la pelouse va repousser et d’autant plus rapidement que les températures vont gagner en douceur.

Mais si  les pelouses et gazons des jardins vont faire peau neuve, les déchets de tonte vont également s’accumuler. Et les déchetteries être envahies d’un volume conséquent d’herbes tondues.

Pourtant, cette tonte, jetée pour la plupart, peut servir. La Nature elle-même réutilise tout dans un cycle sans fin. Alors pourquoi ne pas s’en inspirer et réintroduire au jardin, au potager et au verger ces déchets verts ?

Les déchets de tonte représentent une source riche en matières organiques facile à utiliser et à valoriser. Compost, paillage, désherbant, les applications ne manquent pas ! L’herbe coupée peut également servir à économiser l’eau et à favoriser la croissance des légumes.

Quelques chiffres

100 mètres carré de jardin peuvent représenter jusqu’à 100 kg de tonte de gazon par an

50 kg  de déchets verts brûlés émettent autant de CO2 que 9 800 km parcourus par une voiture diesel récente 37 900 km parcourus par une voiture essence.

Un terrain de 500 m² produit chaque année: 20 tontes en moyenne, 25h de travail, 1 tonne de déchets.

On l’aura compris, c’est une véritable pyramide « verte » que chaque jardinier peut valoriser.

(source : ADEME)

tonte de gazon

Tonte de gazon ; des déchets végétaux à recycler dans son potager

Le saviez-vous ? Dès la saison printanière, les tontes de pelouse représente les volumes de déchets verts le plus important produit par les espaces verts.

(Et en France, les déchets végétaux représentent plus d’un tiers des apports en déchèterie).

En abandonnant les déchets de tonte dans un coin du jardin, les herbes coupées, riches en eau, vont se dégrader lentement et fermenter. Elles vont former des plaques imperméables, de la moisissure, et une odeur désagréable.

Mais mis à part le chargement de cet amas de déchets sur une remorque direction la déchetterie la plus proche, il existe des alternatives plus valorisantes pour recycler les tontes de gazon.

Ainsi, dès remplissage de votre bac de ramassage, déversez-le sur une zone de votre jardin ensoleillée. Etalez-le en une fine pellicule afin de le faire sécher rapidement.

Si la place est exiguë, épaississez la couche (20 cm d’épaisseur maxi) sans oublier de l’aérer et de la retourner pendant quelques jours. Il faut éviter la fermentation.

Au bout de plusieurs jours, les brins d’herbe doivent être secs. Le foin que vous aurez ainsi obtenu pourra être utilisé pour le paillage de vos planches de légumes.

Il existe enfin une pratique appelée « mulching » (plus rarement « herbicyclage ») et qui consiste à laisser sur place l’herbe finement coupée. Le « mulching » est une fonction qu’on trouve désormais sur de nombreux modèles de tondeuses.

L’herbe se décompose naturellement, et le broyat obtenu et rejeté se dépose entre les brins du gazon. En se dégradant, i les transforme en engrais azoté naturel, extrêmement bénéfique pour la santé et la vigueur des végétaux.

Attention : le mulching nécessite des tontes régulières, quasi-hebdomadaires.

récupérer ses déchets de tonte

Quand les déchets de tonte se transforment en ressources pour le potager

Les déchets de tonte font un bon compost !

Hé oui ! Il suffit pour cela d’incorporer directement les déchets de tonte dans le compost. Il sera encore plus efficace si vous y rajouter des déchets bruns (paille, copeaux de bois, feuilles mortes, papier, cartons…).

La tonte de gazon en guise désherbant naturel.

En effet, les déchets de  gazon peuvent également servir de désherbant.

Les jardiniers le savent, désherber dans le potager n’est pas la tâche la plus agréable, d’autant plus qu’il est nécessaire de faire très régulièrement (pour ne pas dire au quotidien).

En étalant le foin obtenu sur les zones à désherber sur une couche d’une bonne douzaine de centimètres, les adventices vont rapidement manquer d’oxygène et être étouffées.

Les déchets de tonte en tant que paillage dans le potager.

On l’a vu, en étalant au soleil les déchets de tonte, biens secs, ils constitueront un excellent paillage organique.

Riche en azote, l’herbe utilisée en paillis contribue au développement des micro-organismes nécessaires à la structuration du sol.

En se dégradant, l’azote accélère la croissance des légumes et aide les vers de terre et micro-organismes utiles à travailler le sol.

En automne, étaler le paillage obtenu aux pieds des plants vulnérables au froid permettra de les protéger des rigueurs de l’hiver.

A l’inverse, à la belle saison, ce même paillage va permettre de préserver une certaine fraicheur dans le sol, d’économiser par la même occasion de l’eau d’arrosage.

 Attention néanmoins : la montée en température d’une couche trop épaisse de paillis peut causer des brûlures sur les plants de légumes.

Etalez une couche très fine (1 cm) au pied des plantes potagères comme les épinards, les radis et les salades.

Vous disposerez une couche plus importante (de 2 à 5 cm) au pied de plants de cultures plus étendues comme les aubergines, les poivrons, tomates, et autres cucurbitacées (cornichon, concombre, courge, melon…).

Enfin, ce paillis fin va préserver le sol de l’érosion due aux fortes pluies et au vent.

Les déchets de tonte en tant que paillage au verger.

En couche assez épaisse (environ 15 cm), les arbres du verger apprécieront fortement !

Le paillis évitera le développement des mauvaises herbes (concurrentes directes pour ce qui concerne l’approvisionnement en eau). Il nourrira également le sol et améliorera sa qualité.

Aucun risque en revanche de brûlure concernant les arbres en cas de montée de température.

Les déchets de tonte pour jardinez en lasagne.

Jardiner en lasagne va vous permettre d’obtenir une quantité importante de légumes, tout en valorisant vos déchets de tonte du jardin.

Procédé :

Positionner d’abord sur le sol une couche de carton. Par-dessus, alterner des couches de « brun » (feuilles mortes, brindilles broyées trempées dans l’eau) et de tonte de gazon.

Ajouter une dernière couche de compost bien mûr.

Laisser passer 3 à 4 jours.

 Planter vos légumes la 1ère année.

Dès la seconde année, les différentes couches ont été transformées par les petites bêtes du sol.  Vous pourrez à nouveau planter mais aussi et surtout semer.

Réglementations, que dit la loi

Brûler ses déchets verts.

 La combustion de végétaux produit des polluants très toxiques et dangereux pour la santé.

 « Le brûlage à l’air libre des ordures ménagères est également interdit », article 84 du  Règlement Sanitaire Départemental.

450€ d’amende si vous brûlez des déchets verts.

Occasionner des nuisances sonores diurnes.

« Aucun bruit particulier ne doit par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage », article R. 1334-31 du Code de la santé publique.

En pratique, n’abusez pas de la tondeuse !

Beaucoup de communes ont d’ailleurs pris des arrêtés municipaux à ce sujet.

En règle générale,  il est interdit d’utiliser des outils de jardinage bruyants en dehors de ces créneaux :

 • en jour ouvrable : de 8h30 à 12h00 et de 14h30 à 19h30 ;

• le samedi : de 9h00 à 12h00 et de 15h00 à 19h00 ;

• le dimanche : de 10h00 à 12h00.

Renseignez-vous auprès de votre mairie.

 Jeter ses déchets de tonte dans la Nature.

Les dépôts sauvages de déchets organiques favorisent la prolifération de plantes indésirables dans les allées, bordures de rivières, chemins, et en lisière de bois.

Là aussi, vous êtes passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 €.

Utiliser des pesticides.

La  loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit l’interdiction d’utiliser des produits phytosanitaires.

Les produits de biocontrôle, les produits qualifiés à faible risque et ceux dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique sont en revanche autorisés.

Autant de gestes simples à accomplir qui vous permettront d’obtenir un potager magnifique en recyclant vos déchets et avec zéro pesticide !

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire