Comment nettoyer sa tondeuse ?

par Gael
0 commentaire
Homme qui nettoie sa tondeuse

Ce n’est sûrement pas la tâche la plus amusante à réaliser quand on est propriétaire d’un jardin ou espace-vert, mais l’entretien et le nettoyage méticuleux de la tondeuse à gazon, quel que soit son type de motorisation, reste la garantie d’avoir un outil performant pour la tonte de la pelouse ou du jardin.

Tout comme vous entretenez votre véhicule pour ne pas qu’il tombe en panne, votre tondeuse, thermique, électrique, sans fil ou même robot, nécessite des soins réguliers. Et votre jardin, et votre porte-monnaie, en seront ravis !

Vous l’avez sans doute remarqué, mais après chaque tonte, de l’herbe et de la terre restent collées ou accrochées à la tondeuse après chaque utilisation.

Et au fur et à mesure, des tontes, si vous ne vous débarrassez pas de ce déchets, un dépôt va finir se solidifier et boucher le carter ainsi que le bac de ramassage.

Les conséquences ? Votre tondeuse est moins performante, et son moteur à essence ou moteur électrique s’use et vieillit prématurément.

Ceci bien sûr sans compter les pièces métallique de votre engin attaquées par la rouille, la lame de la tondeuse en 1er, ce qui peut occasionner des dégâts qui eux même peuvent devenir source de blessures.

Pour ces raisons, il est d’usage de nettoyer sa tondeuse après chaque utilisation, et de l’entretenir annuellement, à la fin de la saison des tontes. C’est le remisage hivernal.

Nos conseils de sécurité avant de manipuler votre tondeuse

Soyez vigilant et respectez les consignes de sécurité suivantes :

Coupez TOUJOURS le moteur avant toute opération de nettoyage ou d’entretien.

Si votre tondeuse est un modèle électrique ou à batteries, débranchez le fil ou débranchez la batterie.

En privant la tondeuse de toute source d’énergie, vous ne risquez aucune mise en rotation de la lame qu’un démarrage intempestif pourrait provoquer.

Restez néanmoins prudent même si la lame de la tondeuse ne tourne pas.

Pour un modèle thermique, débranchez le fil de la bougie.

Portez des gants anti-coupures quand vous manipulez votre tondeuse.

Enfin, si vous devez ôter un caillou, une branche, une motte de terre qui bloque la machine en cours d’utilisation, laissez le moteur refroidir avant de respecter ces consignes.

Quand faut-il nettoyer ?

1. Le nettoyage après chaque tonte :

Une fois la tonte passée, coupez l’alimentation et positionnez la tondeuse de sorte à ce que vous puissiez travailler confortablement.

De fait, certaines tondeuses peuvent être mises à l’envers, d’autres basculées sur le côté, auquel cas vous basculerez la vôtre sur le côté opposé au filtre à air afin de ne pas l’encrasser.

Concernant les tondeuses à essence ou tondeuses thermiques, veillez à ce que ni l’huile ni le carburant ne coulent.

Puis commencez par débarrasser la ou les lames ainsi que le bac de ramassage des résidus de la tonte.

En enlevant systématiquement la saleté collée à la tondeuse, cette dernière n’aura pas l’occasion de s’agréger en séchant et au fil des utilisations ni de former une pellicule solide et résistante à un simple coup de brosse.

Une tondeuse propre, c’est l’assurance d’un outil dont le système de coupe tourne librement, et dont la maniabilité n’est pas gênée.

Vous enlèverez donc en priorité les amas d’herbe de la lame et des roues de votre équipement.

On l’a dit en introduction, mais un rappel n’est jamais perdu : nettoyez bien le carter, qu’il soit en alu ou en plastique. Si l’herbe et la terre s’accumulent, l’entrée du bac de ramassage s’obstruera, risquera de provoquer le bourrage de l’engin, le moteur fatiguera et réduira considérablement la durée de vie de votre tondeuse.

En nettoyant ainsi votre tondeuse, le grand nettoyage au moment du remisage hivernal en sera facilité.

2. Le nettoyage général annuel avant remisage hivernal :

Le remisage a également pur but au-delà du simple entretien,  de prolonger la durée de vie de votre tondeuse.

Si nous avons mentionné les risques liés à l’herbe, la terre, la boue accumulées sur la tondeuse, l’humidité, la poussière, le gel et la chaleur sont aussi des paramètres qui peuvent avoir une influence direct sur le bon fonctionnement d’une tondeuse.

Il convient donc de la remiser de manière appropriée afin de la protéger.

Cela commence par le lieu de remisage, dans un local abrité et protégé de l’humidité et du gel, comme un abri de jardin, un garage, une cave.

En aucun cas ne laisser la tondeuse à l’extérieur.

Comme tout équipement thermique, le réservoir à essence d’une tondeuse à essence doit être entièrement vidé en fin de saison. Le moteur vous en sera reconnaissant !

Couvrir la tondeuse d’une bâche empêchera la poussière et l’humidité de s’infiltrer.

Vous possédez un nettoyeur haute-pression ou un compresseur ? Utilisez-les pour éliminer définitivement tout brin d’herbe et/ou particule de boue qui aurait échappé à votre vigilance

Les résidus, par le jeu de la fermentation, peuvent agressés les joints, courroies et matières souples.

Prenez alors soin de démonter le cache-courroie afin de nettoyer la courroie, tout comme vous démonterez les roues pour les mêmes raisons. Passez un bon coup de soufflette.

Le bac de ramassage sera récuré à fond et les grilles d’aération passées au peigne-fin.

Profitez-en également pour vidanger l’huile-moteur de votre tondeuse.

Enfin, pour retrouver au printemps suivant un équipement flambant neuf, prêt à démarrer au quart de tour et surtout efficace concernant l’herbe à couper affutez, voire remplacez au besoin, la lame.

Quels outils pour quelles saletés ?

D’une remarquable efficacité sur le dessous des tondeuses, le laveur tondeuse Easy Clean permet un nettoyage en toute sécurité du dessous de votre tondeuse.

La balayette ou brosse de nettoyage sont le moyen le plus efficace pour éliminer les résidus collés au carter, à l’intérieur et à l’extérieur ainsi qu’à la lame.

Humidifiez un chiffon si les saletés incrustées ont séché en prenant garde à ne pas déborder sur les pièces métalliques et le bloc-moteur. Le système de coupe (lame, couteaux) et roulements seront essuyés avec un chiffon imbibé d’huile.

L’huile protège de la corrosion, de l’émoussement du tranchant de la lame, évite la rouille et dissout la saleté.  

Le nettoyeur haute pression (cf plus haut) est idéal pour nettoyer le bac de ramassage, au préalable détaché de la tondeuse.

Compresseur, soufflette, ou simplement air comprimé en bombe pour les interstices difficilement accessibles.

Enfin, pour protéger votre équipement des rigueurs de l’hiver et de l’humidité, recouvrez intégralement votre tondeuse à l’aide d’une bâche protectrice.

Spécificités des tondeuses thermiques :

  • En règle générale, une tondeuse à essence doit être nettoyée toutes les 25 heures.

  • L’herbe tondue et les émissions de gaz encrassent le filtre à air. Si son rôle est de protéger le moteur et le carburateur, le nettoyer régulièrement évite une usure prématurée, et donc une perte de puissance, du moteur. Son entretien est relativement simple : une fois retiré, tapotez-le pour le dépoussiérer, au besoin essuyez-le à l‘aide d’un chiffon sec. Pas de détergent chimique qui le dégraderait ! Quad le filtre est trop encrassé, changez-le.

  • Nettoyer et lubrifier.

Enfin, les pièces métalliques doivent être nettoyées pour échapper à tout encrassement. Les lubrifier en plus du nettoyage va par la suite garantir le bon fonctionnement de votre machine  (tondeuses à cylindre notamment) mais l’huile va aussi réduire considérablement la corrosion (rouille) en apportant une couche protectrice au métal. Si néanmoins des taches de rouille apparaissent, frottez-les à l’aide d’une brosse métallique.

Spécificités des tondeuses électriques et des tondeuses à batterie :

La plupart du temps, les tondeuses électriques commercialisées sont en métal, en PVC ou en plastique.

Après avoir débranché la machine, l’herbe coupée et accumulée pendant les tontes sera débarrassée des lames et du carter à l’aide d’une brosse métallique, un grattoir, une spatule.

En règle générale, les moteurs électriques tombent rarement en panne. Mais ils nécessitent comme les moteurs thermiques d’être correctement traités. Pour cela, on rangera toujours une tondeuse filaire à l’abri du gel, de l’humidité et de la chaleur.

Spécificités des tondeuses à batterie ou robot-tondeuse :

Après avoir débarrassé votre tondeuse des résidus d’herbe, protégez le moteur à l’aide d’un sac plastique avant de nettoyer le dessous du carter.

Si la batterie d’une tondeuse sans fil ou d’une tondeuse robot donne des signes de faiblesse après une très faible durée d’utilisation, rechargez-la. Si le problème perdure, la batterie doit être changée. En hiver, protégez également la batterie du froid (température > 5°C) et de l’humidité.

Les pièces détachées à prévoir

Lorsqu’une pièce est fortement usée voire endommagée, mieux vaut la changer.

Vous trouverez sur le site de Swap-Europe la plupart des pièces détachées pour tous les types et modèles de tondeuses.

Ci-dessous, vous trouverez a liste des pièces de rechange les plus sollicitées concernant les tondeuses :

Bougie: doit être remplacée lorsqu’elle est fortement encrassée.

Lames de tondeuse (lame mulching, lame pour tondeuse électrique, thermique, robot, etc…): une lame émoussée arrache l’herbe au lieu de la couper. Elle ne doit pas être remplacée systématiquement; un simple affûtage peut suffire .Veillez à bien resserrer toutes les vis.

Tondeuses électriques: câbles / gaines.

Tondeuse sans fil : batterie / chargeur.

Filtre à air.

Sachez enfin qu’un moteur thermique sera toujours peu plus exigeant qu’un moteur électrique.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire