Comment prendre soin de son gazon ? Guide d’entretien

par Gael
0 commentaire
gazon

Comme tous les végétaux, la pelouse de votre jardin a un besoin vital de certains éléments.

Indispensables au quotidien, les herbacées se nourrissent d’eau, d’air, de lumière. Pour être en bonne santé, divers éléments nutritifs lui sont également indispensables tels que l’azote, le phosphore et le potassium.

Dans une moindre proportion, le calcium, le magnésium, le fer, le soufre, etc… sont également essentiels à la croissance d’une belle pelouse.

Grâce au processus de la photosynthèse, l’herbe capte la lumière et l’eau pour transformer le CO2 (dioxyde de carbone) de l’air en sucre (glucides) dont elle se nourrit.

C’est en ce sens que l’entretien du gazon est primordial : il évite qu’un de ces éléments ne vienne à manquer. Entretenir son gazon reste la garantie d’une belle pelouse et d’herbacées en bonne santé.

1/ Calendrier des soins

  JANVIER FEVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOUT SEPT OCT NOV DEC
TONDRE     Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ  
SCARIFIER   Ѵ                    
DESHERBER Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ           Ѵ
AERER   Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ              
ROULER     Ѵ Ѵ Ѵ       Ѵ Ѵ    
ARROSER     Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ    
FERTILISER     Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ     Ѵ Ѵ    
SEMER     Ѵ Ѵ Ѵ Ѵ            

2/ Entretien saisonnier

En automne

– Tondez la pelouse régulièrement.

– En septembre, passez un rouleau aérateur.

– En octobre, suivant les dernières tontes, un engrais gazon anti-mousse renforcera les herbacées face aux rigueurs hivernales.

En hiver

– En février, un engrais désherbant pour lutter contre les mauvaises herbes qui auront profité de l’hiver et un fertilisant donneront du punch à votre pelouse avant d’entrer dans les beaux jours

Les engrais riches en azote (N) sont largement conseillés afin de booster le développement des feuilles !

Au printemps

– La pelouse sort de son repos hivernal durant mars ? On la débarrasse de la mousse  et du feutre grillée avec un râteau, un aérateur et/ou un scarificateur.

– Tondez dès le mois d’avril de mars votre pelouse chaque semaine. Travaillez toujours sur une pelouse sèche.

– Enfin dès le (joli) mois de mai, arrosez fréquemment et de préférence en tout début de matinée.

En été

-Espacez et réduisez les tontes.

3/ Guide d’entretien

– Scarifier

La scarification, c’est cette opération qui permet une fois par an, souvent à la sorte de l’hiver,  de casser et de découper l’enchevêtrement des végétaux (adventices, mauvaises herbes), du feutre et de la mousse qui recouvrent la pelouse afin de laisser le gazon se régénérer.

En hiver, mais plus généralement au fil du temps, une couche de résidus de végétaux composée de racines, herbes, feuilles mortes se constitue à la surface du sol. Un feutrage qui empêche l’air, l’eau et les éléments nutritifs de pénétrer la terre.

Conséquence : le gazon se déshydrate et perd de sa vitalité au profit de la mousse qui étouffe progressivement le gazon.

Pour y remédier, l’utilisation d’un scarificateur, thermique ou électrique, est préconisé.

– Désherber

Idéalement, on désherbe le jardin deux fois par an : début printemps pour éliminer les mauvaises herbes quand leurs racines ne sont pas encore en phase de croissance,  fin automne pour préparer l’hiver.

La mauvaise herbe est l’ennemie principale de la pelouse : tout à fait capable d’étouffer les plantes cultivées et de coloniser tout votre terrain, elle possède en plus l’avantage d’être parfaitement acclimatée à son environnement (climat, humidité, sol, etc…).

Désherber votre terrain revient donc à circonscrire l’invasion du liseron, chiendent, adventices, bref toutes les mauvaises herbes qui pourraient contrarier le développement d’un beau gazon fort et homogène.

Aérer la terre

L’aération du sol de décompacter le terrain. La terre, au fil des années, peut devenir trop dure, ce qui provoque deux choses : d’abord les racines vont avoir du mal à se développer correctement et à croître correctement, ensuite l’eau s’infiltrera beaucoup plus difficilement dans le sol, ce qui affaiblira un peu plus les racines des herbacées.

Rajoutons à cela le fait qu’une eau stagnante encourage le développement de la mousse, au détriment de la pelouse, on comprend alors l’importance d’aérer un sol compact (zone de piétinement ou de sport par exemple) afin que l’eau et les éléments nutritifs pénètrent bien le sol.

Apporter du terreau

Le terreau sert à nourrir le gazon et à enrichir le sol. A la différence de l’engrais, qui apporte lui aussi les nutriments nécessaires aux herbes quand le sol s’appauvrit, le terreau peut en plus modifier la structure du sol. En cela le terreautage est inclus dans la famille des amendements.

Le terreautage se pratique après la scarification ou l’aération : le terreau se mélange mieux à la terre et les éléments nutritifs pénètrent mieux dans le sol. On compte deux pelletées de terreau par m², soit une couche d’un bon centimètre.

Généralement, cette tâche d’entretien se réalise en automne. Elle stimule l’activité micro-organique du sol et facilite la transformation en éléments nutritifs afin de mieux affronter la saison froide (Azote, Phosphore et Potassium, symboles chimiques respectifs N, P et K).

Enfin, en mélangeant le terreau à la terre, on peut rendre le sol moins acide, ou moins compact, pratique très intéressante quand on souhaite corriger un contexte trop acide et défavorable aux herbacées.

Fertiliser le Gazon

Si tondre son gazon est une évidence, ajouter du fertilisant l’est beaucoup moins. C’est pourtant très utile quand on souhaite un gazon de qualité, puisque le fertilisant apporte des éléments nutritifs aux herbacées de la pelouse

L’engrais peut servir au printemps, en été, mais également en automne.

L’engrais au printemps

C’est la période de choix pour la fertilisation de votre pelouse puisque cette dernière est en pleine croissance à cause de la fraîcheur.

Pour fertiliser le gazon, on favorise un engrais contenant des éléments tels que l’azote et le phosphore. En complément, prévoir un engrais à base de potassium pour renforcer les herbes et lutter efficacement contre les maladies ou germes susceptibles de se développer.

L’engrais en été

Le gazon est mis à rude épreuve à cause de la chaleur. Favoriser alors un engrais avec une petite teneur en azote.

L’engrais en automne

Pour résister aux températures hivernales, un engrais contenant une bonne proportion de potassium et une faible quantité d’azote aidera les parois cellulaires du sol à se renforcer.

Choisir son engrais en fonction du type:

Les engrais organiques

Issus des matières vivantes (animales, végétales, fongiques et bactériennes),  les engrais organiques pour gazon enrichissent le sol en lui donnant les nutriments nécessaires au développement des plantes.

Le compost, le fumier sont des catégories d’engrais naturels d’origine végétale et animale.

Les engrais verts sont des plantes qui fournissent le sol en azote, en phosphore et en potassium.

Le chaulage autorise l’équilibrage du sol contre les pertes en calcium et magnésium;

Le sang séché, grâce à sa dotation en azote, sert à la croissance rapide de votre pelouse.

La cendre, le guano, la corne broyée, la poudre d’os et d’arêtes de poisson, les algues, les purins de végétaux, sont des exemples d’engrais bio pour gazon.

Engrais composés de substances d’origine minérale comme les roches volcaniques, la poudre de basalte, etc.

Les engrais simples

Ce sont des fertilisants qui ne contiennent généralement qu’un seul élément nutritif. (Azote, Phosphore ou Potassium°.

Les engrais composés

Les engrais composés sont des fertilisants issus de plusieurs matières premières, dont l’azote, le phosphore et le potassium auxquels sont rajoutés des oligo-éléments comme le soufre ou le magnésium. Les engrais composés sont une combinaison de 2 voire 3 de ces matériaux (engrais binaires ou engrais complets).

Les engrais désherbant pour gazon et les engrais anti-mousse

Les engrais de départ

Arroser

Pas ou peu de pluie, canicule, gazon qui se déshydrate, il est nécessaire d’arroser en été.

Pas forcément souvent d’ailleurs, mais plutôt abondamment.

Arroser souvent empêche le développement des racines vers le bas, tendance naturelle afin d’aller rechercher plus profondément l’humidité. Et le gazon devient alors très sensible aux sécheresses. Mieux vaut même ne pas arroser du tout qu’arroser trop peu, surtout en cas de restrictions d’eau.

On laisse passer la chaleur du jour pour arroser le soir, une fois le soleil couché, afin d’éviter l’évaporation.

Attention, la déshydratation des herbacées peut avoir différentes causes.

Cela peut être dû à un manque de pluie, prolifération des mauvaises herbes captant une majeure partie de l’eau disponible dans la terre, sol trop compact pour laisser l’eau s’infiltrer, feutre,

– Tondre

Tondre son gazon est sans doute la tâche d’entretien pelouse la plus courante.

En moyenne, en France, on tond 15 à 30 fois dans l’année.

Mais à quoi sert fondamentalement la tonte ?

En dehors de l’aspect esthétique, elle empêche la concurrence des mauvaises herbes en les coupant, et elle  favorise le taillage (la coupe d’une tige qui permet la repousse de plusieurs tiges) et donc la densification du gazon.

Au printemps et en automne, il est nécessaire de tondre une fois par semaine, voire tous les 10 jours.

La hauteur de coupe dépend du type de gazon et de l’usage que l’on fait de sa pelouse : plus le gazon est piétiné, plus il doit être long.

Veiller également à ce que la lame de la tondeuse soit bien affûtée. Pus la coupe des brins est nette, plus le risque des maladies est faible.

Les tondeuses avec fonction mulching permettent de transformer les déchets de tonte en broyat qui fait un excellent compost ou paillage.

3/ Lutter contre les maladies

Les principales maladies des pelouses sont le fil rouge qui provoque des dessèchements et l’apparition de petits « fils rouges » visibles à l’œil nu, la fusariose, la rouille ainsi que les ronds de sorcières.

En règle générale, les pelouses fines tondues très ras sont les plus sensibles aux germes et maladies.

Si vous voyez que votre pelouse est malade, réagissez rapidement. Une fois le champignon bien installé dans votre jardin, la lutte curative s’avère compliquée..

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire