Choisir une tête de fil de nylon pour sa débroussailleuse

par Gael
0 commentaire
tête de fil nylon pour débroussailleuse

Pour le jardin, en matière de coupe et qu’il s’agisse de débroussailleuse thermique ou de débroussailleuse électrique, le fil reste le système de coupe le plus utilisé à ce jour.

Herbes, haies, buissons ou végétations épaisses,  le fil nylon offre de nombreux avantages quand il s’agit de débroussaillage ou autre travaux de finitions sur les espaces-verts :

Le fil est plus léger et moins couteux  qu’une lame de coupe ou qu’un jeu de couteaux.

Le fil ne détériore pas les murs ou façades comme peuvent le faire certains outils de coupe.

A l’inverse d’un système de coupe en alu ou acier, le fil ne provoque pas d’étincelle au contact d’une pierre ou gravier, ce qui peut avoir des conséquences dramatiques en période de sécheresse (risque d’incendie de broussaille).

Enfin d’une grande polyvalence tant au niveau du diamètre que de la forme-même, le fil existe en diverses versions, chacune adaptée à un type de végétation.

Petit tour d’horizon avec Swap sur les différents modèles qu’on peut trouver sur le marché de la tête de débroussailleuse :

Tête de débroussailleuse à brins coupés

Très facile à mettre en place, en tout cas plus que les classiques bobines, les têtes à brins coupés sont très sollicitées.

En effet, inutile de démonter la tête pour changer de fil. Un gain de temps et un confort d’utilisation très appréciés des jardiniers, avec en plus la possibilité de poser un fil avec un diamètre supérieur à l’initial.

Concrètement, les fils sont coupés à la longueur souhaitée puis montés manuellement sur la tête.

Si cette dernière est robuste et solide, elle conviendra aux fils de formes et de diamètres différents.

A savoir que nombre de brins installés sur la tête peut varier de 2 à 16. Comme souvent, plus le nombre de brins sera élevé, plus il nécessitera un puissant moteur de la part de l’outil de coupe. On veillera également à ce que le renvoi d’angle soit lui aussi robuste.

Un avantage supplémentaire des têtes à brins, c’est qu’elles permettent de doubler le diamètre des fils (jusqu’à  7 mm), ce qui s’avère très utile quand il s’agit de débroussailler ronces ou orties ou hautes herbes lors de travaux d’entretien difficiles d’accès ou des travaux de finition dans des endroits difficiles.

Enfin, et surtout, les têtes à brins sont appréciées de celles et ceux qui se sont énervés au moins une fois sur le fait de savoir comment remplacer le fil de la débroussailleuse ou comment enrouler le fil à l’intérieur d’une tête semi-automatique de cet outil de jardin.

On distingue 2 catégories de têtes à brins

1/ Les têtes de débroussailleuses multifils

Ce sont des têtes dans lesquelles on peut insérer de nombreux brins de fils coupés via les encoches du corps de la tête.  Ils sont ensuite maintenus par serrage. Comme son nom l’indique, ce modèle de tête accepte quasiment tous les types et diamètres de fils.

Si le gain d’argent est avéré, il n’en va pas de même pour le gain de temps. Il faut nécessairement stopper la débroussailleuse pour la rechange des fils, et desserrer la tête à défaut de la démonter pour y insérer les brins.

2/  Les têtes de débroussailleuses à brins coupés et à insertion rapide

Elles équipent souvent des débroussailleuses solides, comme la débroussailleuse à dos par exemple. A l’inverse de la tête multifils, ici le montage est maintenu par un serrement automatique. Ce type de tête est conseillé pour les gros diamètres de fil, donc essentiellement pour certains modèles équipés de moteur thermique. Et si le montage est automatique, il faut néanmoins toujours stopper l’outil pour changer les fils.

Tête de débroussailleuse à sortie de fil manuelle

On parle de tête à sortie manuelle quand l’ajustement de la longueur du fil, qui est stocké dans une bobine intégrée à la tête de l’outil, se fait manuellement.

Quand l’usure du fil est prononcée, on fait ressortir le fil de la bobine et on le retend.

Là aussi, obligation d’arrêter la machine avant de tirer sur les extrémités du fil et mieux vaut le faire avant que ce dernier ne se rétracte dans sa bobine, derrière l’œillet de sortie.

Si aujourd’hui la plupart des modèles récents sont équipés du système Tap & Go, les têtes à sortie manuelle se taillent encore une jolie part de marché, en raison de leur robustesse, de leur fiabilité, et de leur faible coût.

Ce n’est pas encore une fois ce modèle de tête qui vous fera gagner du temps. Mais le système a fait ses preuves et il reste économique.

Avantage supplémentaire : la longueur du fil que peut stocker la bobine (jusqu’à 5 mètres) et le fait de ne pas à avoir à découper les biens. En revanche, un minimum de dextérité pour installer la bobine sur la tête sera requis.

Bon à savoir : privilégiez pour ce type de tête des fils de forme ronde ou hélicoïdale.  Le déroulement du fil n’en sera que plus simple et il permet de travailler avec une meilleure maniabilité.

Ne soyez pas surpris par le sens de rotation de la tête à visser sur le renvoi d’angle de la débroussailleuse. Contre-intuitif, le sens est à l’inverse du sens « normal » du vissage. Mais c’est un gage de sécurité : il serait dommage que la tête se dévisse pendant sa rotation automatique.

Tête de débroussailleuse semi-automatique

Les constructeurs ont quand même pensé aux amoureux du jardinage pour qui à chaque utilisation, enrouler le fil de la débroussailleuse est la pire des corvées.

Leurs ingénieurs ont alors mis au point une tête que l’utilisateur n’est pas obligée d’ouvrir en deux pour recharger le fil de nylon.

Pour recharger la bobine sans démonter la tête, on fait simplement traverser le corps de celle-ci par le fil, on tire sur le brin à sa sortie de sorte à équilibrer les longueurs de part et d’autre, et on enroule à l’aide d’une clé à l’intérieur de la tête. 

Ce modèle est surtout  équipé du système « Tap & Go ». Qui consiste à libérer une petite longueur de fil en frappant le sol avec le bol glisseur. La tête est en effet munie d’un système de ressort interne, lequel se rétracte pour libérer du fil.

Gros avantage : les interactions avec les œillets et les ressorts sont limités ce qui prolonge la longévité de l’outil.

Second gros avantage : le « Tap & Go » ne nécessite pas l’arrêt de la débroussailleuse équipée d’un moteur.  Qui plus est, si trop de fil est déroulé, une lames coupe ou un coupe-fil intégré au déflecteur sectionne et remet de suite le fil à la bonne dimension.

Tête de débroussailleuse automatique

Gain de temps assuré avec la tête automatique qui permet de changer de fil  non seulement sans arrêter la débroussailleuse mais en plus sans démonter la bobine grâce à un système de vissage.

Généralement, ce type de modèle est recommandé pour les débroussailleuses thermiques ou de forte puissance, combinées à un fil nylon rond ou hélicoïdal (moins agressifs que le fil carré).

On renouvelle le fil en plaçant directement la bobine de fil dans la tête puis en faisant sortir le fil en heurtant  le sol avec la semelle de la tête. Le moteur n’a pas besoin d’être stoppé.

Le fil va sortir grâce à la force centrifuge, en accélérant simplement le régime moteur. Si vous soulevez la tête de votre débroussaille tout en accélérant et le fil sort. 

Attention néanmoins là aussi à ce que le fil n’arrive pas tout au bord de l’œillet. Sans quoi il risque d’y avoir des dégâts…

Ce modèle est à privilégier sur les débroussailleuses de forte puissance (idéal pour coupes de broussailles, herbe ou mauvaises herbes denses).

Pour finir…

Si pour les taille-haies, la tondeuse (thermique et électrique), le coupe-bordure, l’élagueuse ou encore la tronçonneuse le choix du système de coupe est assez réduit, celui de la débroussailleuse est  assez  vaste !  A chaque outil de jardinage son système et sa vitesse de coupe.  Privilégiez toujours un outil facile d’utilisation, maniable, d’une excellente prise en main et parfaitement adapté à vos besoins.

Attention, les têtes de coupe de débroussailleuses ne sont pas adaptées aux coupe-bordures (coupe-bordure électrique coupe-bordure sans fil ou coupe-bordure thermique), ni dresse bordure (filaire ou portative).

Si la fonction est sensiblement la même, le diamètre de coupe et la vitesse de coupe ainsi que les caractéristiques n’ont rien à voir. Ne prenez pas de risque inutile et travaillez en toute sécurité.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire