Tondeuses à gazon : Guide d’achat

par Gael
0 commentaire
Guide d'achat : tondeuses à gazon

Tondeuses à gazon : Guide d’achat

  • Terrain

Jardin de ville de 50 m² ou pelouse de campagne de 2500 m², l’entretien du gazon ne va pas demander le même matériel.

Pour avoir une idée plus claire du modèle de tondeuses à gazon qui convient le mieux à votre terrain, on a alors coutume de dégager 3 catégories : les petits jardins de moins de 200 m², les jardins de moyenne surface compris entre 200 et 600 m², les grands jardins de plus de 600 m².

Pour a 1ère catégorie, les tondeuses à gazon électriques, voire une manuelle, suffit largement.

Pour la 2nde, on conseille plutôt les tondeuses à gazon thermiques (donc une tondeuse à essence) autotracté ou certains modèles électriques filaires.

Pour les grands jardins dépassant les 1500 m², les tondeuses autoportées sont largement conseillées.

Depuis quelques années, les robots tondeuses ont fait leur apparition. Les plus performants peuvent tondre jusqu’à 500 m² par heure. Ce sont des concentrés de technologies capables de très belles performances, mais qui nécessitent des tontes très régulières, et qui surtout conviennent mal aux terrains trop accidentés.

La nature du terrain, justement : plat ou pentu, on ne s’orientera pas vers le même type de tondeuse. Pour un jardin aux airs de montagnes russes, avec dépressions et buttes, et à moins d’attendre de tondre pour vous muscler, optez pour une tondeuse autotractée ou autoportée.

Attention tout de même, au-dessus d’un certain pourcentage de pente, il faudra un moteur équipé d’une pompe à huile qui permettra sa lubrification correcte.

 Les  modèles autoportés sont également appelés tracteurs de pelouse, ou tondeuses automotrices. A la différence des autres modèles, ils possèdent un siège sur lequel le tondeur peut s’asseoir.

  • Moyenne :

Une quarantaine de tontes par an, à raison d’1h30 par cession. Les Français passent une cinquantaine d’heures par an derrière leur tondeuse (ou sur, pour les propriétaires de tondeuse autoportées).

  • Déchets de tonte : ramassage ou mulching ?

Classiquement, les tondeuses sont équipées d’un bac de ramassage. L’herbe est hachée puis éjectée dans le bac de collecte. Plus son volume est important, moins vous faites d’allers-retours pour le vider pour porter l’herbe coupée à la déchetterie.

Mais depuis quelques années, la plupart des modèles sont désormais dotés de la fonction mulching. Cette technique permet de hacher finement l’herbe. Le broyat obtenu est laissé sur la pelouse et servira de fertilisant naturel à la pelouse du jardin. Si la pratique possède des vertus écologiques, elle n’est pas possible sur une herbe haute, sans quoi elle se conglomère en gros paquets qui asphyxie la pelouse.

  • Modèles principaux : les différences

Tondeuses à gazon électriques filaires

Traditionnellement, les tondeuses à gazon électriques sont conseillées pour des pelouses inférieures à 600 m². Elles ont surtout la faveur des propriétaires de jardins urbains. Elles sont la plupart du temps légères, très maniables, plus silencieuses que les modèles thermiques et nécessitent un minimum d’entretien.

Les tondeuses électriques peuvent être poussées ou autotractées. Les modèles autotractés conviennent parfaitement aux terrains en pente.

A savoir également, les tondeuses électriques filaires consomment beaucoup moins d’énergie qu’une tondeuse à essence. Pour autant, ne négliger pas leur principal inconvénient : le câble d’alimentation, véritable fil à patte. Un conseil, pendant la tonte, portez le câble de la rallonge à l’épaule. En hauteur, pas de risque qu’il se fasse sectionner par la lame.

Si vous souhaitez néanmoins privilégier les tondeuses électriques sans vous soucier du fil d’alimentation, orientez votre acquisition vers un modèle à batterie.

Tondeuses à gazon électriques à batterie

Même si les batteries des tondeuses sont pour la plupart aujourd’hui au Lithium-Ion, leur autonomie reste limitée à 30 -45 minutes. Auquel, autant opter pour un modèle doté du twin system,  à savoir de 2 batteries, ce qui double l’autonomie donc le temps de travail.

Du fait de leur relativement courte autonomie, les tondeuses sans fil restent idéales pour les jardins de petites surfaces, n’excédant pas es 500/600 m².

Tondeuses à gazon thermiques

Modèle qu’on retrouve fréquemment dans les grands jardins ou à la campagne, les tondeuses thermiques, ou tondeuses à essence sont souvent robustes, puissantes, mais également bruyantes et nécessitent un entretien pointilleux.

On conseille les modèles à moteur thermique pour des superficies allant de 600 à 1500 m². Au-delà, la tondeuse autoportée, soit un petit tracteur, à essence également, est largement conseillée.

Du fait de sa puissance, c’est la tondeuse thermique qui répond au mieux aux besoins les plus variés concernant les terrains à tondre.

Si les moteurs 2 temps équipaient à l’époque la plupart des modèles, les 4T, dont les performances ont été améliorées au fil des années ont tendance à devenir la norme en matière de motorisation thermique de la tondeuse.

Toujours est-il que les tondeuses thermiques nécessitent un entretien régulier : niveaux d’huile et d’essence, nettoyage de la bougie et du filtre à air, enfin, un entretien hivernal propre à tout outil de jardin thermique (graissage, vidange, nettoyage).

Attention, les tondeuses thermiques à démarrage électrique fonctionnent avec des batteries qu’on pensera à débrancher lors de la période hivernale et à conserver à l’abri du gel.

Tondeuse robot

Le grand avantage du robot tondeuse, c’est que notre présence n’est plus indispensable.  Le robot travaille pour nous. Programmable, il peut même tondre en votre absence. Tous les robots sont équipés de la fonction mulching, l’herbe ne se ramasse donc même plus. En revanche, prenez en compte l’entretien important que les robots nécessitent et leur installation assez laborieuse.

Fiable, le robot sait contourner les obstacles, peut tondre des pentes allant jusqu’à 30°. Il peut même tondre sous la canicule, la nuit, et les jours fériés. Autonomes, ils sont programmés pour retourner à leur station dès qu’ils sont en « low battery ».

Concernant leur efficacité, on retrouve la même limite qu’avec les tondeuses électriques sans fil, les deux modèles (robot et électrique sans fil) fonctionnant à la batterie Li-Ion. Ici, un robot peut traiter jusqu’à 500 m² / heure. A prendre en compte également : les robots coupant peu à chaque passage, il faut prévoir des tontes plus fréquentes.

Il existe deux modèles, ou plutôt systèmes chez les robots tondeuse : ceux qui fonctionnent avec fil périphérique, ceux qui fonctionne sans.

Les premiers modèles, les plus répandus, exigent un travail assez minutieux puisque le robot tondra dans une zone que vous délimiterez en installant dans votre espace-vert un câble périphérique, véritable fil conducteur du robot. Ce qui exige donc pas mal de précautions, et de vigilance afin de ne pas endommager le fil, si vous scarifier la terre au printemps par exemple. Les différents obstacles du jardin (massifs de fleurs, arbres, graviers, etc…) doivent également être délimités par des câbles.

La prise en main des modèles sans fil sera alors plus rapide, mais si votre jardin n’est pas clairement délimité par un muret, une bordure, une haie,  il y a des risques de le retrouver chez votre voisin…

Par la suite, petit bijou de concentrés technologiques, mieux vaut être à l’aise pour programmer, initialiser (voire réinitialiser), fixer l’heure la date et le mode de tonte du robot. Les SAV ne comptent plus les demandes d’intervention pour un code PIN, un robot qui refuse de rentrer dans sa station, ou qui ne tond pas à la date ou l’heure prévues…

Tondeuses à gazon autoportée

Voilà le modèle indispensable si vous possédez un terrain d’une grande superficie ET en pente. Ce modèle est dit autoporté car le moteur active les lames et les roues

Ce sont de véritables petits tracteurs tondeuses, avec une belle largeur de coupe, une grande maniabilité, et un vrai confort d’utilisation.  Lourds, robustes, les tondeuses autoportées disposent de plusieurs vitesses et d’une marche arrière.

Leur système de coupe est soit central, soit déporté à l’avant. Enfin, un angle de braquage court est à privilégier. 

  • Propulsion : poussée, autotractée ou autoportée ?

Généralement, chaque catégorie de tondeuses à gazon décline un à plusieurs modes de propulsion.

La tondeuse à gazon poussée :

Elle avance par la poussée de l’utilisateur. Elles équipent aujourd’hui certains modèles électriques.  Elles sont idéales pour les terrains plats de moins de 500 m².

La tondeuse à gazon autotractée

Les modèles sont dits autotractés par une transmission placée sur l’un de ses essieux. Si certains modèles électriques sont équipés, la plupart des modèles thermiques le sont.  L’autotractée soulage d’un certain effort physique. Convient aux terrains de plus de 500 m2, plats ou en pente.

La tondeuse à gazon autoportée

Se conduisant comme un petit tracteur, les roues de la tondeuse à gazon autoportée (ainsi que les riders) sont entraînées par le moteur. La tonte ne demande aucun effort physique particulier au tondeur. Idéal pour les très grands terrains. Ce modèle révèle toute son utilité sur un terrain en pente.

On préfèrera une tondeuse autotractée à une poussée si le terrain est pentu. Les tondeuses à gazon poussées conviennent aux espaces-verts de 200 à 600 m², plats et abritant arbres et massifs.

Coupe : largeur et hauteur

La largeur de coupe

La largeur de coupe de votre tondeuse doit être proportionnelle à la superficie à tondre. Car plus cette largeur sera importante, moins vous aurez de passage à effectuer.

On établit généralement les valeurs suivantes :

≤ 600 m², optez pour une lame de 30 à 40 cm ;

de 600 à 1000 m², lame de 40 à 45 cm ;

de 1000 à 2500 m², lame de 45 à 55 cm ;

≥ 2500 m², lame de 60 cm.

La question de la largeur est bien sûr moins importante pour un terrain de petite superficie.

A savoir : le réglage centralisé reste le plus pratique. Pensez également à vérifier le nombre de positions + maniabilité/confort d’utilisation.

La hauteur de coupe

Tout va dépendre de votre degré d’exigences : si vous souhaitez une réplique exacte d’un jardin anglais, donc qui n’excède pas les 3 cm de hauteur, ou non. En règle générale, les options proposées par la plupart des modèles répondent aux besoins de la plupart des propriétaires de jardins.

La hauteur de coupe se règle à l’aide d’un levier placé au niveau du carter. L’amplitude est régulièrement comprise entre 20 et 65 mm.

  • Roues 

On voit de plus en plus de modèles avec une roue unique ou bien les deux roues avant multidirectionnelles.

Elles peuvent pivoter sur elles-mêmes, afin de faciliter le contournement d’obstacles ou plus simplement, de réduire l‘angle de braquage et de faire un rapide demi-tour.

Opération toujours moins laborieuse que de lever légèrement l’avant de la tondeuse en pivotant en faisant contrepoids vers l’arrière…

  • Vitesse

Une fonction qui autorise d’ajuster la vitesse d’avancement à votre rythme, mais aussi à la configuration de votre jardin. Souvent signalée par une manette ou un levier sur le guidon.

  • Carter

Le carter est une pièce maîtresse de la tondeuse : en plus d’abriter la lame, elle absorbe les chocs et maintient le moteur. D’où l’importance de la matière qui le compose, du polypropylène à l’acier en passant par l’aluminium.

  • Guidon

Plus qu’une option, le guidon réglable est une nécessité. Il apporte un véritable confort Une hauteur réglable permet l’ajustement à la taille de l’utilisateur et évite les maux de dos. Pliable, il permet en plus de réduire l’encombrement de la tondeuse au moment de la ranger.

  • Débrayage lame

C’est le système de sécurité qui stoppe la lame de la tondeuse quand elle rencontre un obstacle Il représente un certain gain de temps quand on souhaite vider le bac de ramassage sas pour autant arrêter la tondeuse.

  • Démarrage : électrique ou manuel ?

Concerne essentiellement les modèles de tondeuses à gazon thermiques. Le démarrage manuel s’effectue avec un lanceur, ce qui demande un effort physique,  la corde entraînant le moteur.

Le démarrage électrique (ou Easy Start) est plus pratique Il suffit d’appuyer sur un bouton pour démarrer la machine.

  • Entretien ?

Comme la plupart des outils de tonte, mieux vaut entretenir et nettoyer les lames après chaque tonte. Affûtez la lame lorsque celle-ci perd de son tranchant ou remplacez-la.

Mis à part le nettoyage de leur système de coupe, les tondeuses électriques n’exigent pas d’entretien particulier, à l’inverse des thermiques dont le moteur est à vérifier régulièrement (bougie, filtre à air, vidange, courroies, etc.).

Quand arrive l’hiver, période de l’année où généralement les tontes sont inutiles donc suspendues,  pensez à remiser votre tondeuse dans un endroit sec, à l’abri du gel et de la poussière.

  • Bruit : niveau sonore

Le volume sonore  se mesure en décibels (dB). Les modèles électriques et sans fil sont plus silencieux que les modèles à moteur thermique. Les robots ne font pratiquement pas de bruit.

Mesuré en décibels, figure généralement sur l’étiquette apposée sur le carter. Pour votre propre confort et celui de votre voisinage, il ne faut pas modifier les caractéristiques de votre machine (échappement, régime moteur, éjection).

  • Indice de Réparabilité

Grande nouveauté de l’année 2021, l’indice de réparabilité (IR) est désormais obligatoire sur cinq types d’appareils domestiques, dont la tondeuse à gazon.

Si on pouvait donc acheter sa tondeuse sur la base de ses caractéristiques techniques, on pourra le faire également sur la base de sa réparabilité (accès aux parties démontables et réparables de la tondeuse, disponibilité des pièces détachées, des documents sur la machine, etc…).

Les consommateurs disposent donc d’une information importante et qui a son poids dans l’orientation de l’acte d’achat. Une machine facilement réparable, c’est une machine qu’on ne changera pas trop rapidement.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire