Comment se débarrasser des moucherons dans les plantes ?

par Gael
0 commentaire
Moucherons

Comment se débarrasser des moucherons dans les plantes?

Mais qui sont ces moucherons et pourquoi mes plantes les attirent ?

Ces insupportables petits moucherons qui volètent autour de vos plantes, particulièrement au début et à la fin de l’été, qu’on appelle sciarides, ou encore moucherons de terreau sont la plaie des plantes en pots, encore plus quand vous vivez en appartement.

Ce sont des petits diptères (di/deux – ptère/aile), de la même famille que les mouches, moustiques, taons, etc.. qui affectionnent par-dessus tout les sols humides. Des lieux hautement stratégiques pour ces petites bestioles de 4 mm environ pour y pondre leurs œufs.

D’une durée de vie d’une semaine environ, les mouches du terreau peuvent pondre jusqu’à 300 œufs en quelques heures. Et elles pondront jusqu’ à ce que le terreau soit totalement infesté d’œufs.

Les substrats riches, l’humidité, l’humus favorisent leur éclosion. Ce n’est pas tant la présence des œufs qui est dangereux pour la plante.

C’est le fait que les larves qui en sortent se nourrissent des poils radiculaires des racines pour se développer et se transformer en petites mouches.

Sans racines complètes, la fleur ne se nourrissant plus correctement, elle flétrit, se fragilise et s’expose plus facilement aux champignons, bactéries, maladie pendant que la nouvelle génération de mouches de terreau volète à nouveau autour des autres plantes vives.

Un cycle sans fin…

Moucherons

S’attaquer au problème, c’est donc éliminer les larves qui prospèrent dans le terreau du pot en même temps qu’éliminer les moucherons adultes soit en les chassant soit en les piégeant.

Swap vous partage quelques astuces pour tenir éloigner les moucherons des plantes et venir à bout de leurs larves :

  • Assainir la terre le terreau

Ne pas trop arroser

Comme nous l’avons vu plus haut, les moucherons femelles adorent les sols et les substrats humides. Elles y pondent leurs œufs et les larves qui en sortent et qui doivent se nourrir dévorent les racines.

Mais sans humidité dans les plantes, vous faites d’une pierre deux coups :

Tout d’abord en limitant l’arrosage de vos plantes, vous asséchez une terre qu’une mouche de terreau ne considère plus comme suffisamment adaptée à sa ponte. Vous éloignez les mouches adultes qui jugeront vos plantations sans intérêt.

 Mais en plus, asséchée, la terre devient un cimetière de larves qui sans eau ni humidité n’ont plus aucune chance de survie.

Pour ce faire, cessez d’arroser la plante aussi longtemps que cette dernière le supporte (cela doit rester de l’ordre de quelques jours). Dès que les 5 premiers centimètres de terreau sont devenus secs, c’est gagné !

Retenez ensuite pour les prochains arrosages qu’il vaut mieux éviter les arrosages excessifs pour ne pas attirer les moucherons.

Si malgré le fait d’assécher le terreau n’a pas suffi, le rempotage pourra alors présenter une solution plus efficace.

  • Désinfecter

Rempotage

Le rempotage en effet reste le moyen le plus efficace de vous débarrasser des larves si pot et terre en sont véritablement infestés.

Nettoyez le pot à l’eau de javel et rincez bien. Concernant la plante, il faut la déraciner, enlever toute la terre qu’il y a autour des racines avant de la replanter dans une terre neuve et propre.

Pour cela, rincez bien les racines à l’eau après les avoir débarrassées du substrat qui les entoure.

Enfin, si vous ne souhaitez pas jeter le ou les terreaux infestés : passez-le simplement 5 minutes au four à micro-ondes, ce qui éradiquera toutes les larves. Vous pouvez même le replacer une fois refroidi.

Alternative

Si rempoter vous paraît trop compliqué, vous pouvez effectuer un simple surfaçage. Pour cela, arrosez suffisamment la plante concernée afin de faire automatiquement remonter les larves dans la partie supérieure du terreau.

Une fois fait, retirez cette couche supérieure de terreau (au moins 5 cm d’épaisseur), jetez-la (ou passez la au micro-ondes) et remplacez-la par du terreau neuf et propre.

La solution ? Le savon !

Le liquide-vaisselle tue les larves, même s’il faut réitérer l’opération plusieurs fois. Comme il n’est pas non plus question d’intoxiquer la plante envahie, on pensera à bien diluer le savon dans beaucoup d’eau.

Reprenez l’opération décrite ci-dessus, à savoir faire remonter les larves dans la partie haute du terreau, patientez quelques minutes, puis vaporisez la solution savonneuse. C’est un excellent anti-mouches.

Un pot propre

Outre les substrats riches et humides, les sciarides raffolent également des sols riches en compost.

Feuilles mortes, humus, brindilles, il est important de nettoyer le pot de tous ces déchets verts en les retirant régulièrement du pot.

  • Piéger

Le pot est maintenant propre et le terreau stérilisé ou changé, ça c’était pour la défense.

Maintenant, à l’attaque ! Et voyons les pièges, les remèdes et comment chasser ces insectes volants.

Jaune, le ruban !

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les spirales gluantes clouées au plafond et sur lesquelles viennent s’agglutiner les mouches sont toujours de couleur jaune ?

Pour la simple et bonne raison que les insectes sont attirés par le jaune. Alors bien sûr, ces bandes existent toujours, et vous pouvez les utiliser. Bon… on a peut-être plus intéressants que ces rubans anti-insectes collants. En moins moche et néanmoins très efficace.

Diffuser certaines odeurs pour attirer les moucherons du terreau

Et oui. Car à part le jaune (la couleur hein, pas le pastis…), rien de mieux pour piège les mouches de terreau que de jouer avec leur odorat.

 L’odeur de l’huile d’olive les attire. Quoi de plus simple alors de verser un petit filet d’huile d’olive dans le siphon de l’évier de la cuisine afin de les y entraîner ? Une fois collés aux parois visqueuses des canalisations, les sciarides auront énormément de mal à en sortir…

Pour parachever l’histoire, vous pouvez par la suite assainir les canalisations au bicarbonate de soude et éviter définitivement que parasites et mouches ne s’y installent…

Le miel attire également les moucherons. Un verre rempli d’un mélange miel/eau posé près des plantes fait un excellent piège. Les insectes viennent s’y oser et se noient. En règle générale, l’odeur forte du sucre attirent les insectes. Le miel donc, mais les fruits bien mûrs également.

Enfin, rendons justice à ce célèbre dicton : « on n‘attrape pas les mouches avec du vinaigre », en fait tout dépend du vinaigre. Si c’est un vinaigre de cidre, on augmente quand même considérablement ses chances, plus qu’un vinaigre d’échalotes, en tout cas.

Mais rajoutez quand même du sucre dans le vinaigre de cidre. Ca ne sera jamais de trop…

In Vino Veritas

Placez une soucoupe de vin près d’une plante qui souffre de sciarides. Une fois les moucherons imbibés d’alcool, cette dernière gueule de bois leur sera fatale. En règle générale elles ne repartent jamais de la soucoupe.

  • Protéger

Vous voilà donc enfin débarrasser des larves et des moucherons. Il faut maintenant pérenniser la situation en protégeant durablement vos plantes et faire en sorte que les insectes ne s’approchent plus des pots, ni qu’il s aient accès au terreau.

Le bouclier

On peut parfaitement recouvrir le terreau de billes en argile, de gravier ou encore de sable en guise de couche de protection.

 Le marc de café sera lui utilisé comme un puissant répulsif qu’on répartira sur la terre pour dissuader le retour de ces petites bestioles. Le sable peut également constituer une excellente couche protectrice. La ponte des œufs est rendue très difficile par la couche de grains de sable.

Le soufre

En plantant des allumettes en bois la tête la 1ère dans la terre, vous obtiendrez aussi de bons résultats. Les mouches de terreau n’aiment pas non plus le soufre. Et si vous n’avez plus d’allumettes, des bouchons de liège glissés dans les pots de fleurs feront parfaitement l’affaire.

Diffuser certaines odeurs pour faire fuir les moucherons du terreau.

Cette fois-ci, au lieu de les attirer avec des odeurs, voilà quelques astuces pour éloigner les mouches.

Plusieurs recettes ont fait leurs preuves.

Comme dissoudre deux cuillères à soupe de cannelle dans un litre d’eau. Une préparation qui, refroidie, pourra être utilisée pour arrosez les plantes. Les moucherons n’aiment pas ce mélange.

En règle générale, le parfum citronné et l’odeur de clous de girofle sont peu appréciés des insectes, et les mouches de terreau ne font pas exception.

Vaporiser quelques gouttes d’huile essentielle de citronnelle sur les plantes, vous devriez observer une accalmie définitive. Et rien ne vous empêche de planter des clous de girofle dans un dei-citron pour renforcer l’effet.

 Vous voulez en savoir plus ? Retrouvez notre actualité et nos tutos sur notre page Facebook ou notre chaîne Youtube.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire