Quelle essence choisir pour sa tondeuse ?

par Gael
0 commentaire
essence pour tondeuse

Quel type d’essence pour le moteur de votre tondeuse ?

Quels que soient les carburants qu’on trouve sur le marché des hydrocarbures, les essences pour faire tourner le moteur de votre tondeuse thermique ne manquent pas et les manuels d’utilisations des tondeuses à gazon s’avèrent utiles pour savoir avec quelle essence alimenter votre moteur de tondeuse.

Tout le monde connaît le SP95-E10 et pour cause, il convient à toutes les machines équipées de moteurs Briggs & Stratton, Kawasaki ou Kohler.

Par E10, il faut entendre que l’essence contient 10 % d’éthanol, un pourcentage tout à fait acceptable pour les moteurs de nos équipements de tonte.

En 2009, le carburant E10 a été introduit partout en Europe afin de ménager les ressources pétrolières et l’environnement. Cela correspond à l’incorporation de biocarburants.

La désignation E10 est une abréviation : « E » pour éthanol, un alcool mélangé à l’essence :

« 10 » pour la proportion d’éthanol qui peut atteindre 10% dans le mélange.

Le SP95 – 5% d’éthanol au maximum – n’a pas pour autant été retiré du marché. Il continue d’être disponible.

Le SP95-E10 convient à toutes les machines équipées de moteurs Briggs, Kawasaki ou Kohler.

Pour la petite histoire, le E85 est quant à lui déconseillé. On reconnait également à l’E10 la faculté d’être corrosif pour les joints. Enfin sachez que le SP95-E10 est encore plus instable que le SP 95 classique.

Pourquoi ? Parce qu’il est capable d’absorber une forte quantité d’eau (réservoir comme bidon). Par la suite, le SP95-E10 est égalent plus sensible aux variations de température et à l’exposition à la lumière.

 C’est donc un 1er élément de réponse qu’on apporte à la question posée en préambule : toujours vérifier l’indice d’octane préconisé sur le manuel d’utilisation par le constructeur. A défaut du SP95, privilégiez le SP98.

Gardez de toutes façons à l’esprit que les moteurs des tondeuses thermiques ne sont généralement pas adaptés pour tourner avec un carburant contenant plus de 10 % d’éthanol.

Caractéristiques de SP95-E10

Comme on vient de le voir, le SP95-E10 est une essence sans plomb pouvant contenir jusqu’à 10% d’éthanol.

L’éthanol n’est pas corrosif. C’est même un très bon nettoyant du circuit de carburant. A l’inverse de l’essence qui elle aurait tendance à laisser des dépôts se former (vernis ou gomme).

Cet aspect nettoyant peut d’ailleurs remettre en suspension d’anciens dépôts. Le risque étant alors de voir le carburateur se boucher. Néanmoins ce risque s’amenuise avec le temps puisque sur les systèmes neufs ou bien entretenus, ce phénomène est rare.

Les moteurs japonais comme américains sont conçus depuis plus d’une trentaine d’années pour fonctionner au super sans plomb, SP95 en tête. Le plomb ayant, entre autres qualités, l’avantage de lubrifier correctement les sièges de soupapes.

Pour les moteurs plus récents, une dizaine d’années, voilà ce que les constructeurs principaux préconisent :

Briggs & Straton, Honda, Kawasaki, Kohler : SP95 adapté et SP95-E10 sous réserves de conservation.

Concernant les moteurs Briggs & Stratton :

Pensez à conserver le carburant dans un endroit frais. Vous pouvez utiliser un stabilisateur de carburant spécialement conçu pour les petits moteurs.

A savoir que l’essence s’évente si vous n’utilisez plus votre tondeuse à gazon pendant plus de 30 jours.

 Les conséquences ? Il faut savoir qu’un carburant éventé risque de provoquer des dommages en raison de la formation de dépôts acides et de gomme dans le carburateur.

La plupart du temps, ce type de pannes n’est pas pris en compte par la garantie (dommages liés à l’utilisation d’un mauvais carburant).

Et pour les moteurs 2 temps ?

Il est recommandé d’utiliser pour ce type de motorisation un carburant propre, récent et avec un taux d’octane > 77.

Là encore, l’utilisation d’un stabilisateur de carburant pour éviter tout dépôt est conseillé.

Mais pour éviter les dépôts, le plus simple reste encore d’acheter le carburant dans une quantité pouvant être utilisée dans les 30 jours.

Le principe du moteur à tondeuse deux temps est de fonctionner avec un mélange huile/essence. Il y a donc un dosage à respecter, prescrit par le constructeur. Souvent, et c’est d’autant plus vrai pour les moteurs récents, l’huile dans le mélange suit un ratio de 40 :2 (c’est-à-dire que pour 40 doses d’essence, on rajoute 2 doses d’huile. Soit 2.5% du mélange).

Si vous fonctionnez avec un rapport de 2 % utilisez une huile de qualité. Semi -synthèse ou synthèse.

Les moteurs plus anciens sont plutôt réglés sur du 3 voire 4%.

En général, on trouve des mélanges déjà dosés chez la plupart des revendeurs. Il s’agit le plus souvent de mélanges épurés de substances nocives, telles que le benzène, le toluène ou le soufre. Ces mélanges donnent de meilleures performances en termes de fonctionnement car l’élimination de la carbonisation est quasi-totale. En plus, les vapeurs du carburant et les gaz d’échappement sont moins toxiques, ce qui constitue un avantage pour vous, pour l’environnement, pour votre machine et pour votre santé.

Un autre avantage de ce type de mélanges, c’est qu’il assure une excellente fiabilité du démarrage. En effet cette essence peut être stockée pendant des années sans que ses qualités soient altérées même après une longue période d’arrêt.

Ce produit est vendu sous divers appellation dérivées des marques : Marline, Motomix, Aspen…

Bien entretenir sa tondeuse thermique

 Vous savez désormais quelle essence choisir pour votre tondeuse thermique.

Swap vous offre également quelques conseils d’entretien supplémentaires pour garder votre tondeuse à gazon à essence en bon état :

 Pensez à conserver votre carburant dans un bidon, si possible en métal.

Vous pouvez rajouter un additif stabilisant à votre essence. Vous préserverez de ce fait une meilleure longévité du moteur de la tondeuse.

Attention : n’utilisez jamais un carburant de plus de 30 jours s’il n’a pas été traité avec un additif stabilisant.

Evitez de conserver votre carburant plus de 2 mois surtout su le contenant n’est pas totalement rempli. De la condensation, donc de l’eau, risque de se mélanger à l’essence.

Pensez également à conserver votre bidon à l’abri du soleil et de l’humidité.

A l’entrée de la période hivernale, durant laquelle les travaux de tonte et de coupe sont suspendus, videz le réservoir de votre tondeuse et faites tourner le moteur jusqu’à la panne sèche. Vous retrouverez ainsi dès le printemps suivant un moteur propre et en parfait état de marche !

Profitez alors du début printemps pour l’entretien classiques des outils thermiques. Vidange et vérification des filtre à air et bougies. La vidange du moteur est indispensable même si vous avez préparé votre tondeuse au début de l’hiver.

Pour en savoir plus…

Les principaux carburants distribués en France sont conformes à la directive européenne 98/70 modifiée qui fixe les principales caractéristiques des essences et des gazoles.

Elle fixe également un objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, du puits à la roue, de 10 % en 2020.

Enfin, cette directive permet aux automobilistes européens d’avoir l’assurance de trouver, dans tous les pays de l’Union européenne, des carburants adaptés à leurs véhicules.

Avec l’arrivée récente de nouveaux carburants sur le marché, aux spécificités techniques et de distribution particulière tels que l’électricité ou le gaz naturel véhicules (GNV), de nouveaux réseaux de distribution ont été développés.

Ces infrastructures de ravitaillement ou de recharge sont conformes à la directive européenne 2014/94 qui établit un cadre commun d’exigences minimales pour garantir l’interopérabilité de ces équipements et assurer l’itinérance du ravitaillement et de la recharge sur le territoire national, mais également communautaire.

Les carburants commercialisés en France sont principalement ceux autorisés par l’arrêté du 19 janvier 2016 relatif à la liste des carburants autorisés au regard des dispositions de l’article 265 ter du code des douanes.

Cet arrêté définit une liste exhaustive des produits qui peuvent être mis à la consommation et utilisés pour la carburation.

Il définit également les conditions et limites d’utilisation de ces carburants.

 La majorité des carburants distribués en France contiennent des biocarburants.

Les supercarburants SP95 et SP98

Ces carburants contiennent jusqu’à 5 % en volume d’éthanol ou 15 % en volume d’ETBE (éthyl-tert-butyl-éther) et sont compatibles avec l’intégralité du parc automobile français.

Réglementairement, ces deux carburants sont conformes à l’arrêté du 23 décembre 1999 relatif aux caractéristiques du supercarburant sans plomb. Ils correspondent l’un et l’autre à l’essence dénommée E5 au niveau européen.

L’indice d’octane recherche minimal de ces carburants est fixé à 95. Pour le SP98, les distributeurs garantissent un indice d’octane recherche minimal de 98.

Le supercarburant SP95-E10

Il contient jusqu’à 10 % en volume d’éthanol ou 22 % en volume d’ETBE.

Ses caractéristiques principales, à l’exception de sa teneur en éthanol ou équivalent, sont identiques à celles du supercarburant SP 95.

Ce carburant est compatible avec une très grande majorité du parc automobile français. La liste de compatibilité au 4 octobre 2012 est fixée par décision du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer.

Un formulaire est disponible ci-dessous pour vérifier la compatibilité de votre véhicule avec ce carburant.

Si votre véhicule s’avère ne pas être compatible avec ce carburant, il est conseillé de continuer à utiliser du supercarburant SP95 ou SP98.

Ces conseils quant au choix de ces carburants peuvent concerner les modèles thermiques de : tondeuse autoportée, tracteur tondeuse, tondeuse à essence, tondeuse autotractée, tondeuse tractée, tondeuse thermique tractée, tracteur de pelouse, tracteur tondeuse autoportée, motoculteur, tondeuse débroussailleuse, tracteur à gazon, tondeuse à gazon autoportée.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire