Comment fabriquer une serre de jardin

par Gael
0 commentaire
une serre de jardin

Comment fabriquer une serre de jardin

Quoi de plus pratique qu’une serre de jardin pour produire et récolter des fruits et légumes de saison au sein même de votre espace vert ?

Il y en a de toutes sortes et pour toutes les bourses !

Mini serre, cabanon, tunnel, avec du matériau de récupération ou non, Swap vous donne conseils et méthode pour que vous puissiez fabriquer et installer la votre !

Vous pouvez bien sûr passer par un professionnel pour en poser une dans votre jardin, mais l’opération est relativement coûteuse.

Il est en revanche tout à fait possible de réaliser soi-même sa propre serre de jardin pour un coût bien moindre. Pour les plus ecofriendly, on peut en monter grâce à des matériaux de récupération, ce qui baisse encore un peu plus le prix.

Quant à la réalisation en elle-même, elle reste relativement simple pour les modèles de base.

Mais tout d’abord…pourquoi une serre ? Quels avantages ?

Faire pousser des fruits et des légumes bien sûr, mais pas que.

Une serre, c’est aussi l’occasion de réaliser des semis et d’abriter durant les rigueurs hivernales votre carré potager. Les végétaux protégés de la pluie et du vent, la productivité est améliorée et leur croissance plus rapide.

La production sous serre permet également de rallonger le temps de culture et de récolte, puisque la durée peut s’étendre de février à décembre (mai à septembre en conditions extérieures).

Enfin, rien en vous empêche, sous serre, de cultiver des variétés anciennes ou oubliées, d’éviter les plants ayant subi des traitements chimiques ou encore de développer des boutures, sans compter la possibilité de faire pousser en période hivernale des végétaux normalement sensibles au froid.

Où implanter et comment orienter sa serre

Quelques règles sont à respecter pour optimiser votre production sous serre, notamment l’implantation et l’orientation de la structure.

Ainsi, et pour bénéficier d’un maximum d’ensoleillement, on placera l’ouverture au sud et les côtés orientés Est/Ouest. Hiver comme été, soleil haut ou bas, les plantes capteront toute la lumière disponible.

Qui dit soleil dit éviter l’ombre. Il est préférable d’éviter la présence d’arbres ou arbustes à proximité de la serre pour ne pas lui donner trop d’ombre.

Si possible, il est préférable de privilégier un emplacement également à l’abri des vents dominants.

Si vous vivez dans une région où les hivers sont très froids, réaliser la façade de la serre exposée au Nord en bois peut s’avérer judicieux.

Concernant l’implantation, un sol bien plat garantira la stabilité et la solidité de la structure.

Pour éviter l’apparition de champignons et moisissures, toutes les parties en bois de la serre seront traitées contre l’humidité.

N’oubliez pas de mettre en place un système d’aération. Il régulera la température de la serre et le taux d’humidité.

Enfin, des moustiquaires amovibles protègeront efficacement vos plants des insectes nuisibles.

Assurez une bonne hydratation des cultures en instaurant un système d’irrigation au goutte à goutte.

Quelques conseils avant de démarrer

Avant de construire votre propre serre de jardin, dessinez un plan.

Pour une serre permanente < à 1,80 m de hauteur et 5 m² de surface, ou alors, une serre démontable qui ne reste pas en place plus de 3 mois par an, pas de formalité particulière.  

Sinon, renseignez-vous auprès de votre mairie concernant les démarches administratives obligatoires (permis de construire, déclaration de travaux, règles d’urbanisme…).

Quels matériaux pour réaliser ma serre de jardin ?

Traditionnellement, on utilise le bois, l’acier, voire le PVC pour la structure, et des bâches en polycarbonate ou polyéthylène pour le revêtement, voire des vitres.

L’avantage du bois est qu’il est peu couteux, celui de l’acier est qu’il est solide.

Le bois est également plutôt esthétique et possède de belles qualités isolantes. En revanche, il nécessite un traitement régulier pour une utilisation prolongée.

Les fers à béton représentent également une solution peu coûteuse. Et leur durée de vie n’a pas de limite.

Pour le PVC, ils forment assez facilement une serre dans laquelle la lumière pénètre très facilement.

Leur durée de vie est également longue. Ils sont cependant incompatibles avec les vitrages rigides.

Concernant le revêtement, la bâche plastique reste la solution la moins onéreuse. Mais également la moins isolante. Les bâches protègent souvent assez bien de la pluie, de la grêle, voire du vent. Mais elles ne protègent pas du froid. De ce fait privilégiez les bâches le plus épaisses, supérieures à 200 microns.

Pour un coût qui reste raisonnable, le polycarbonate offre pas mal d’avantages, dont celui d’être relativement isolant. Ce qui permet alors d’ériger une serre correctement fermée et correctement chauffée pour fruits et légumes sensibles au froid.

Enfin, le verre, s’il est plus couteux et moins résistant aux chocs, offre en revanche une excellente luminosité et permet de chauffer idéalement la serre.

Les verres en guise de baies vitrées, porte-fenêtre ou fenêtres simples représentent un matériau de récupération assez facile à trouver et d’un coût modeste.

Homme qui fabrique une serre de jardin

Les différents modèles

Serre de jardin à châssis

Réalisation : simple

Budget : modeste

Niveau bricolage : débutant

Pour le coffre et le châssis, utilisez des planches en bois de préférence non traitées ou du bois de palette.  Pour le revêtement, une vitre, du plexiglas ou une plaque de polycarbonate conviennent parfaitement.

Pour réaliser le coffre : 70 cm de largeur maximum, 20 cm de hauteur devant et 45 cm de hauteur derrière. L’inclinaison permettra une bonne évacuation de l’eau de pluie.

Quelle que soit la longueur de votre serre de jardin, il est important que la largeur n’excède les 70 cm sans quoi vous aurez du mal à atteindre le fond.

Pour la hauteur, le coffre devra faire environ 20 cm devant et 45 cm derrière de manière à créer une légère inclinaison du châssis.

Pour réaliser le châssis : fabriquez un cadre qu’on fixera ensuite au coffre (partie la plus élevée) à l’aide de charnières.

Serre à semis

Réalisation : simple

Budget : modeste

Niveau bricolage : débutant

La serre de jardin à châssis permet de réaliser des semis à n’importe quel moment de l’année.

La serre à semis n’est pas gourmande en matériaux : quelques chutes de bois et des fenêtres à recycler.  Le bois pour servir à la fabrication du cadre, avec toujours un côté plus élevé que l’autre (évacuation de l’eau de pluie + bonne exposition au soleil).

On peut tout simplement poser la fenêtre ou la porte-fenêtre sur le cadre. Et vous avez la liberté de rajouter des crémaillères afin de maintenir la serre plus ou moins ouverte afin de favoriser l’aération de vos semis.

Des crémaillères vous permettront de la maintenir plus ou moins ouverte pour l’aération de vos semis.

Mini serre chauffante

Très utile notamment pour la germination des légumes d’été gourmand en chaleur.

Réalisation : simple

Budget : petit

Niveau bricolage : débutant

Récupérez une caisse en polystyrène comme on en voit fréquemment chez les poissonniers. Complétez avec une plaque de plexiglas, aux dimensions légèrement plus grandes que la caisse. Un câble chauffant. Du sable.

Percez 2 trous pour faire passer le câble de part et d’autre de la caisse. Faites passer le câble et disposez-le en formant des serpentins à intervalles de 6 cm, maintenu par des cavaliers enfoncés dans le polystyrène. Couvrez de sable et remuez afin que les grains passent également en dessous du câble.

Pour les semis : disposez une toile géotextile sur le sable puis déposez du terreau spécial semis pour vos graines.

Pour les boutures ou jeunes plants en godets : posez une grille quelques centimètres au-dessus du sable pour y poser les godets.

Exposez la serre au soleil, couvrez, et chauffez.

Serre tunnel

Réalisation : simple

Budget : moyen (200/250€)

Niveau bricolage : débutant

Tunnel à partir d’arceaux métalliques qu’on ancre dans le sol et qu’on recouvre d’une bâche.

La serre tunnel peut présenter jusqu’à 25 m² de superficie au sol.

Pour monter la serre tunnel : enfoncer les arceaux dans le sol (à la même profondeur et en respectant le même espacement entre chaque).

La bâche à œillets doit être fixée aux arceaux en la tendant avec des cordelettes élastiques avant d’être ancrée au sol, à l’extérieur de la structure.

Les montants des ouvertures peuvent ensuite être assemblés.

Enfin, fixer les bâches des façades avant et arrière.

Serre de jardin petit budget

Pour fabriquer une serre de jardin à tout petit prix, récupérer des palettes, des chutes de bois, des vieilles fenêtres, portes-fenêtres ainsi que des emballages transparents pour gros volume.

Les palettes sont assez facilement récupérables auprès des grandes surfaces ou entrepôts. 13 palettes suffisent pour constituer une serre de jardin.

Sur un sol bien plat et dur, disposez 5 palettes entières : 1 de chaque côté, 2 à l’arrière, 1 à l’avant qui laisse la place pour une ouverture.

Vous protégerez les palettes en les fixant au sol à l’aide de 2 hauteurs de parpaings.

Démontez ensuite les lattes de 5 autres palettes et gardez uniquement le cadre. Puis fixez ces 5 palettes délattées à l’aide d’équerres au-dessus des 1ères installées.

Les 3 dernières vont subir le même sort : enlevez-leur leurs lattes avant de les positionner de sorte qu’elles créent un toit.

 Le revêtement de cette structure sera constitué d’une bâche en plastique translucide, ou de plaques de polycarbonate.

Les lattes serviront à fixer le revêtement. Elles serviront également à réaliser une porte.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire