Quand tailler les haies ?

par Gael
0 commentaire
Taille de haies

Quand tailler les haies?

La taille des haies est non seulement importante pour obtenir une belle haie tout au long de l’année, mais également pour stimuler let renforcer la croissance des branches et du feuillage en devenir.

C’est une opération qui ne nécessite pas de compétences particulières, et qu’on peut pratiquer 1 à 2 fois par an. Une haie bien taillée garantira ce pour quoi elle est en général installée : un véritable rôle de délimitation ou de brise-vent.

Les conséquences d’une bonne taille sont bénéfiques : la base est étoffée, le feuillage se densifie et pour finir la haie devient plus touffue et robuste.

A l’inverse, une haie mal taillée va avoir tendance à s’élargir puis à se dégarnir.

Swap vous propose quelques conseils simples à suivre pour vous assurer un entretien efficace de vos haies.

Quelles sont les principales périodes de l’année ?

Il y a deux grosses périodes durant lesquelles les haies connaissent une période de croissance : printemps et été.

On laisse donc passer cette croissance pour intervenir, tailler juste après. Soit donc, mai pour la 1ère, septembre/octobre pour la 2nde

En procédant de la sorte, la forme donnée à la haie se conservera plus longtemps.

Mais depuis 2015, un arrêté stipule qu’il ne faut pas tailler ses haies après le 15 mars et jusqu’au 31 juillet, biodiversité et envol des derniers oisillons oblige.

Et si vous êtes amoureux des espaces verts et de la Nature, vous conviendrez du fait qu’avoir un jardin net et propret, c’est bien mais un jardin plein de vie, c’est encore mieux !

Vous taillerez donc en fin d’hiver, avant le 15 mars.

Concernant les haies fleuries, on attendra bien sûr la fin de la floraison avant de tailler.

En revanche, ne taillez jamais votre haie en période de gel.

Par quel temps ?

L’idéal est de pouvoir tailler les haies par temps sec. Cela pour éviter toute introduction de gemmes ou maladies via les paies de la coupe.

Mais au fait, pourquoi tailler ses haies ?

La taille de haie s’avère indispensable et peut répondre à plusieurs objectifs. D’ordre esthétique d’abord, afin de rendre une haie mieux ordonnée et plus jolie. D’ordre pratique ensuite, une taille équilibre et ordonne la haie. Enfin d’ordre privé, puisqu’une haie bien entretenue va protéger efficacement des regards, des intrusions, mais également des bruits extérieurs.

Enfin, ne pas tailler une haie, c’est prendre le risque de se retrouver avec des haies dégarnies.

(On parle ici des haies en général, telles les haies de troènes, de thuyas, de laurier, voire de cyprès).

Comment les tailler ? Avec quel équipement ?

Pour tailler correctement, vous devez couper les branches trop longues ainsi que les bois morts et les rameaux du centre.

C’est ce qui va garantir une épaisseur qui va s’étoffer d’année en année.

Couper les branches en biais vous garantira une jolie floraison.

Songez en permanence à conserver la base plus large que la cime. La lumière doit pouvoir passer et être distribuée à l’ensemble des arbustes composant la haie.

Concernant le matériel, les taille-haies thermiques ou électriques apportent précision et performance, surtout sur des haies dépassant les 5 mètres.

Leur confort d’utilisation est loin d’être négligeable.

Les plus grosses branches peuvent nécessiter l’utilisation d’un coupe-branche, ou ébrancheur.

Quant aux cisailles, elles permettent une certaine précision essentiellement sur les haies basses, petites haies et rameaux fins.

Pour les haies hautes, évitez le travail à bout de bras en privilégiant les doubles échelles. Assurez-vous de la sécurité du dispositif. Le travail sera moins fatigant.

Enfin, pas de risque inutile, portez des gants afin d’éviter toute blessure.

Quel type de taille ? De formation ou d’entretien

Taille de formation

La taille de formation stimule la ramification des branches à partir de la base de l’arbuste. Ce type de taille contribue également à donner un port équilibré et régulier à l’ensemble.

Il faut laisser passer un an après la plantation de la haie et laisser passer l’hiver, après les saints de glace, pour effectuer la 1ère taille de formation et à 20 ou 30 cm de hauteur seulement.

Pour une haie en formation, ce type de taille doit favoriser une croissance rapide et harmonieuse des végétaux jusqu’à leur hauteur adulte. L’arbuste va alors s’étoffer au moins les 3 premières années suivantes.

Vous ralentirez par la suite sa croissance en taillant régulièrement la hauteur de vos haies.

Si votre haie joue le rôle d’une haie brise-vent, en coupant les rameaux latéraux et en supprimant les fourches, vous allez orienter la sève vers le tronc qui se renforcera pour remplir efficacement son rôle.

Attention, pour les haies de feuillus, ne pas hésiter à tailler drastiquement (30% minimum) pour relancer l’étoffe de la haie depuis la base.

Lorsque la haie a atteint sa taille adulte, on passe à des tailles d’entretien annuelles.

Taille d’entretien

Ce type de taille s’effectue également à la fin de la période hivernale, quand les gelées sont définitivement passées.

Beaucoup plus légère que la taille de formation, il suffit ici de tailler de moitié les nouveaux rameaux.

Opération à réaliser une fois l’an, sauf pour les espèces vigoureuses (2 à 3 fois).

Ces tailles se font généralement en avril et fin de l’été, périodes où les végétaux perdent moins de sève que pendant les autres périodes. Ce qui minimise les blessures infligées par la coupe.

A contrario, les tailles tardives sont vraiment à éviter, le gel pouvant créer des dégâts après la coupe. Mieux vaut alors le printemps suivant.

Chaque haie possédant ses propres spécificités, on vous conseille de les tailler en conséquence.

Tailler une haie libre

On nomme « haie libre » une haie composée de différents arbustes, poussant à des rythmes de croissance différents.

Elle se taille de manière moins formelle que la haie régulière, le but étant d’essayer de conserver une certaine harmonie entre les différentes espèces.

Les arbustes à floraison ne dérogent pas néanmoins à la règle : on les taille juste après la fanaison des fleurs, fin printemps.

Pour les autres essences, une taille pratiquée à la fin de la période hivernale stimulera de nouvelles pousses.

Pour effectuer cette taille : coupez tous les rameaux morts au point le plus bas + rameaux âgés (écorce de couleur grise) + rameaux fragiles et malades.

Si vous taillez un rameau vivant, appliquez un baume cicatrisant au niveau de la plaie.

Prenez régulièrement du recul pour juger de l’apparence.

Tailler une haie régulière

Une haie régulière peut tout à fait supporter 3 tailles annuelles : mai, juillet et septembre. A vous d’estimer, en fonction du type d’arbuste et de sa vitesse de croissance, si les 3 tailles sont nécessaires ou non.

Rectangle, sommet arrondi ou pyramidal, à vous également de décider de la forme que vous souhaiter donner à votre haie.

Un gabarit (appareil de mesure qui vérifie formes et dimensions) vous aidera au fur et à mesure de votre taille.

Tailler une haie fleurie

Dans le cas d’une haie fleurie, vous devez attendre la fin de la période de floraison.

Selon le type de haie fleurie, cette période peut survenir en été ou en hiver.

Tailler une vieille haie

Une haie qu’on a laissé croître sans entretien va être soit intrusive, soit dégarnie. Toujours est-il qu’une coupe drastique va s’imposer. Début printemps, rabattez les branches, toutes les branches, à quelques centimètres du sol. Au besoin utiliser, une élagueuse pour les branches les plus épaisses.

Appliquez le mastic cicatrisant sur les plaies les plus importantes.

Vous taillerez par la suite, et chaque année, les nouveaux rameaux qui apparaîtront.

Vous pouvez également réaliser cette restauration sur plusieurs saisons. Désépaississez la haie en ne taillant qu’un côté par an, ce qui évite de brusquer l’arbuste.

Pour quoi ne peut-on pas tailler ses haies après le 15 mars ?

Pour une raison simple : protéger les oiseaux et maintenir l’équilibre de la biodiversité.

Plusieurs espèces (merle noir, rouge-gorge, verdier d’Europe ou encore pinson des arbres) érigent leur nid dans les haies et les arbustes au printemps.

La Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) spécifie : « L’article R411-15 du code de l’environnement donne aux préfets le pouvoir de prendre, dans leur département, les mesures nécessaires afin d’empêcher la destruction, l’altération ou la dégradation des habitats naturels des espèces protégées. Par exemple, un préfet a le pouvoir d’édicter un arrêté préfectoral afin d’interdire pendant une certaine période de l’année la taille des arbres et haies. […]Si vous décidez de tondre, épargnez quelques zones afin de laisser aux amphibiens, insectes et aux petits mammifères, un refuge de tranquillité.   »

Tailler ces sujets reviendrait donc à détruire leur habitat naturel et à déranger les oisillons qui viennent tout juste de naître.

A noter que pour les agriculteurs, la date d’interdiction de la taille des haies, imposée par la loi depuis un arrêté du 14 avril 2015, est le 1er avril.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire