Quelle scie circulaire choisir ?

par Gael
0 commentaire
scie circulaire

QUELLE SCIE CIRCULAIRE CHOISIR ?

Un meuble, un lit, une découpe de charpente, l’outil électroportatif le plus adapté à ce type de travaux reste indubitablement la scie circulaire, qui excelle dans les coupes rectilignes, droites ou en biseau.

Elément indispensable de la caisse à outils du bricoleur accompli, cette scie électrique fait également partie des outils les plus puissants de toute la gamme électroportative.

Pour vous aider à y voir plus clair, Swap vous propose un guide. Il vous accompagnera dans votre choix parmi la multitude de modèles présents sur le marché de la scie circulaire.

Mais tout d’abord…

Une scie circulaire, pour quoi faire ?

La scie circulaire réalise uniquement des découpes droites, rectilignes ou biseautées. Sa lame est de forme circulaire, d’où le nom, tournant sur elle-même.

Les scies circulaires conviennent parfaitement pour couper du bois et pour les travaux domestiques dans la maison. Elles font partie des scies électriques portatives.

Elles conviennent parfaitement aux bricoleurs et artisans disposant d’un minimum de place mais ayant besoin d’une scie assez puissante.

A savoir également que la plupart des scies circulaires se transportent facilement.

Une scie circulaire, comment ça marche ?

La lame circulaire et crantée de la scie est alimentée par câble ou batterie. Comme la lame est attachée à un levier lui-même réglable, elle peut couper à différentes profondeurs.

Cette lame, ou disque, est entraînée par un moteur pouvant déployer une puissance de 1200 à 2000 W. Cette même puissance génère une vitesse de rotation à un régime pouvant varier de 3.500 à 5.800 trs/min.

De sorte qu’en tournant de plus en plus rapidement, la scie circulaire va couper toutes sortes de matériaux, jusqu’aux plus épais.

Ses composants principaux

La lame :

La lame se monte directement sur l’arbre moteur. Appelée également disque cranté, la lame possède un nombre de dents toujours défini entre 10 et 48.

Bien sûr, plus le nombre de dents est élevé, plus la découpe est propre.

On voit des fentes, présentes sur lame. Elles permettent simplement quand la lame se dilate sous l’action de la chaleur d’éviter les déformations.

A noter également qu’un diamètre de lame correspond à une profondeur de coupe bien présente :

Lame de 170 mm de diamètre pour profondeur de coupe de 55 mm

Lame de 185 mm de diamètre pour profondeur de coupe de 60 mm

Lame de 190 mm de diamètre pour profondeur de coupe de 65 mm

Lame de 230 mm de diamètre pour profondeur de coupe de 85 mm

Le guide

Son rôle, comme son nom l’indique, est de guider la lame au moment de la découpe. L’intérêt ? Obtenir des coupes parfaitement droites et rectilignes.

Le carter de protection

La scie circulaire est un objet dangereux par nature. C’est donc pour optimiser la sécurité de l’utilisateur qu’un carter de protection couvre et enveloppe la partie supérieure de la lame circulaire.

L’interrupteur de sécurité : permet d’éviter les démarrages involontaires.

Les différents types de scies circulaires

Si la majorité des scies circulaires présentent des caractéristiques communes, il existe en revanche différentes scies destinées à des tâches spécifiques.

La scie circulaire classique :

Parfait pour les particuliers et petits travaux domestiques, elle est la plus légère et la plus maniable de sa famille.

Très souvent, on l’utilise pour découper des planches, vu que la coupe est droite et peut s’effectuer sur diverses épaisseurs de bois, jusqu’à sa propre profondeur de coupe.

La lame se trouve à droite de la machine, reliée directement à l’arbre de transmission du moteur.

En fonction de la puissance du moteur, le disque cranté de la scie circulaire classique tourne à une vitesse variant de 3000 à 6000 trs/mn.

Un autre type de scie : la scie circulaire à vis sans fin.

Modèle plutôt réservé aux artisans et professionnels du bois, le poids de cette est plus important que celui de la scie classique. Son moteur est de plus situé à l’arrière.

 L’avantage de ce modèle est qu’il est plus puissant, la scie peut couper dans des matériaux robustes. En revanche, au regard de son poids, elle est difficilement transportable et plus difficile à prendre en main.

La scie circulaire plongeante :

Ce qui fait la particularité de la scie circulaire plongeante, c’est la mobilité de sa lame. Elle n’est pas fixe comme sur une scie classique, mais elle peut descendre dans le bois.

Une fois la profondeur de coupe au préalable réglée, on démarre la scie circulaire avant de faire descendre progressivement la lame.

L’avantage, c’est qu’on peut entamer une découpe au milieu du morceau de bois à traiter.

Un capot de protection protège la lame et l’utilisateur. Enfin, comme la scie circulaire standard, le moteur de la scie plongeante peut générer une puissance variant de 3000 à 6000 tours.

La scie circulaire sur table :

Idéale pour la découpe de brosses bûches, cette scie est fixée à une table.

Scie circulaire filaire ou à batteries ?

Filaire ou à batterie, les deux modèles existent sur ce segment. Si la puissance des batteries a fait d’énormes progrès, notamment les batteries Lithium-Ion, les scies circulaires sans fil restent moins puissantes que les scies circulaires filaires.

La scie circulaire à batterie : ces deux scies circulaires professionnelles peuvent être sans fil.

Le problème étant qu’elles ne disposent que de l’énergie de leur batterie et sont donc moins puissantes, autant dans la durée d’utilisation que dans la profondeur de coupe.

La scie circulaire sans fil est l’outil maniable par excellence.

En revanche, ce type de scie circulaire est naturellement moins puissante que son homologue filaire.

 Si vous travaillez dans une zone sans électricité accessible, c’est l’outil qu’il vous faut.

Quelle scie choisir, en fonction de quels critères ? (Puissance, guide, lame)

C’est l’usage que vous faîtes de la scie circulaire qui va conditionner la puissance de votre outil.

Occasionnel :

bois tendres et dérivés (agglo, contreplaqué, MDF).

Pour un utilisateur occasionnel : une scie circulaire (filaire ou non) de 1200 watts suffit largement.

Vous pouvez opter pour une lame disposant de 10 à 24 dents maximum, en carbure de tungstène (mieux que l’acier).

Régulier :

Idéal pour les bois durs (locaux ou exotiques), les pièces de charpente…

Si la coupe est un passe-temps fréquent (si vous retapez des meubles par exemple), tournez-vous vers un modèle de scie circulaire plus puissant de 1800 watts maximum.

Intensif : travaux d’envergure sur tous types de bois., prenez-en une beaucoup plus puissance, jusqu’à 2300 watts mais également de scies circulaires plus petites, surtout si vous devez faire des petits travaux. Cela vous évitera de vous déplacer tout le temps avec un appareil trop lourd et / ou trop performant.

Puissance

La puissance, exprimée en Watts, va définir la capacité de coupe de la scie circulaire. C’est le 1er critère à prendre en considération.

En effet, plus le matériau que vous allez devoir scier sera dur (résistant), plus une scie puissante le coupera facilement.

Formulé autrement, plus la profondeur de coupe est importante, plus la plus puissance doit l’être aussi.

Pour des travaux occasionnels, et/ou des matériaux peu durs, une puissance < 1200 W suffit.

Travaux réguliers + matériaux durs mais peu épais, une puissance entre 1200 et 1800 W suffit.

Travaux intensifs + matériaux durs / très durs, une puissance > 1800 W (idéal pour madriers, poutres).

Profondeur de coupe

Le diamètre de lame varie en fonction des modèles et c’est lui qui détermine la profondeur maximale de la coupe.

La profondeur de coupe est le critère à associer à la puissance. Si vous devez débiter des poutres en bois, si la profondeur de coupe est de 85 mm, on imagine bien que la puissance de la scie avoisinera plus facilement les 2000 W que les 1200.

Enfin, retenez que plus une scie circulaire est lourde, plus le moteur est puissant, plus la profondeur de coupe est importante. En contrepartie, elle sera difficilement transportable.

Comme vous en doutez, le poids est lié à la puissance de l’appareil. Plus il est lourd, plus le moteur est grand et plus il est puissant.

Type de lames

Diamant, à pointes en carbure de tungstène, en acier ou multi-matériaux, les lames de scie circulaires sont prévues pour couper de nombreux matériaux, du bois à l’aluminium en passant par le cuivre ou le plastique.

Aujourd’hui, les lames sont fabriquées de sorte que la coupe ne provoque ni écharde ni éclatement.

Toutes les lames pour scie circulaire sont dotées de dents. La plupart d’entre elles entre 10 et 64.

En toute logique, plus il y a de dents, plus la coupe est nette et précise. Elle sera également plus lente.

Lame à 10 dents : coupes de dégrossissage et/ou de tronçonnage

Lame de 12 à 24 dents : c’est la lame classique qui convient à la plupart des travaux

Lame de 48 dents : convient parfaitement aux panneaux mélaminés ou stratifiés.

On remarquera toujours la présence de fentes, 4 en principe, à la base des dents

Elles permettent d’éviter la déformation du disque due à la chaleur

Ne vous trompez pas au moment du montage : la lame coupe du bas vers le haut. Des flèches indiquent le sens du montage

Le diamètre de l’alésage varie de 16 à 30 mm, suivant les modèles.

Diamètre de 185 mm à profondeur de 60 mm

Diamètre de 230 mm à profondeur de 85 mm

Guide de coupe

 On distingue en règle générale 2 types de guides de coupe différents.

Scie circulaire à ligneur laser et guide réglable :

Le guidage réglable impacte directement la précision de la coupe.

La plupart des scies circulaires en sont équipées, le plus souvent fixé à la semelle et parallèle à cette dernière

Mais quand la coupe doit s’éloigner du bord, ou encore quand le bord dévie, le guide ne sert plus à grand-chose. Les constructeurs ont alors eu l’idée d’équiper la scie d’une visée laser en plus du guide

L’utilisateur garde alors une vraie maîtrise de sa ligne de coupe

Scie circulaire avec un rail de guidage :

Les modèles équipés de rail sont en termes de précision les plus performants

La semelle de la scie coulisse sur le rail, lequel est maintenu par des joints. Les coupes sont parfaitement rectilignes

Confort d’utilisation

En règle générale, le poids d’une scie circulaire peut aller de varie entre 3,5 et 7 kg pour les modèles les plus lourds

A vous de voir (et de savoir) si vous travaillerez plus avec votre outil sur chantier ou dans votre atelier

Pensez également à vérifier le niveau sonore de votre scie, exprimé en décibels

Options et accessoires

Votre scie est équipée d’un variateur de vitesse ? Outre le fait que le changement de vitesse peut prolonger la durée de vie de votre outil, le variateur évitera également que le bois brûle si la scie tourne trop vite

Certains modèles sont équipés d’un ventilateur de sciures. Situés à l’arrière, il dégage la surface de travail, vous gagnez en visibilité, et permet à l’utilisateur de travailler dans une atmosphère dénuée de poussières de bois

D’autres sont également équipés d’un connecteur aspirateur. Ce qui limite la présence de sciures et de copeaux sur le sol et facilite donc le ménage

Le transport d’une scie n’est pas spécialement simple. Certains constructeurs y ont pensé et proposent de fait une mallette un coffret BMC

Eléments de sécurité

Une scie circulaire peut tourner jusqu’à 5000 – 6000 trs/mn. C’est dire si la sécurité d l’utilisateur est essentielle !

La plupart des modèles alors dotés :

  • D’un frein de lame capable de stopper la lame en moins de 3 secondes (frein électrique)
  • D’un carter de protection qui enveloppe la partie haute de la lame
  • D’un carter mobile qui recouvre la denture inférieure
  • D’un interrupteur de sécurité 
  • Un cran de sécurité

La Sécurité de l’Utilisateur

Equipement de sécurité nécessaire : des gants, des lunettes, un casque anti-bruit.

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire