Quand passer le scarificateur ?

par Gael
0 commentaire
scarificateur su une pelouse

Quand passer le scarificateur ?

La scarification, kézaco exactement ?

La scarification, c’est cette opération qui permet une fois par an, souvent à la sortie de l’hiver, de casser et de découper l’enchevêtrement des végétaux qui recouvrent la pelouse afin de laisser le gazon se régénérer.

En hiver, mais plus généralement au fil du temps, une couche de résidus de végétaux composée de racines, herbes, feuilles mortes se constitue à la surface du sol. Un feutrage qui empêche l’air, l’eau et les éléments nutritifs de pénétrer la terre.

Conséquence ? Le gazon se déshydrate et perd de sa vitalité au profit de la mousse qui étouffe progressivement le gazon.

Pour y remédier, l’utilisation d’un scarificateur est préconisée. Cet outil va vous permettre de garder tout au long de l’année un gazon vert et bien dru. Manuel, électrique ou thermique, le scarificateur est constitué de dents en acier qui griffent et pénètrent la terre. Les adventices, mauvaises herbes, mousse et feutre sont cassées, le sol oxygéné, et la pelouse bonifiée.

Pourquoi passer le scarificateur ?

Si la réponse à cette question se trouve en préambule de cet article, scarifier permet à la terre de mieux respirer donc au gazon de mieux pousser, il existe également une raison plus écologique de scarifier son gazon.

En interdisant désormais l’utilisation de produits chimiques, les nouvelles réglementations phytosanitaires remettent au goût du jour des méthodes durables et écologiques La scarification s’inscrit parfaitement dans ce cadre en tant que méthode naturelle pour obtenir un gazon beau et résistant.

N’oublions pas que le gazon, comme nous tous, vieillit. Pas, ou peu, ou mal entretenu, il finit par ternir et le tapis de débris végétaux compact et imperméable que constitue le feutre, combiné au piétinement finit quant à lui par étouffer la pelouse.

Les conséquences d’un gazon asphyxié par le feutre :

  • Taux d’oxygène réduit, l’air circule mal
  • L’eau ne s’infiltre pas suffisamment en profondeur pour alimenter correctement le système racinaire des brins de gazon.
  • Engrais et éléments nutritifs ne peuvent pas pénétrer la terre pour la nourrir
  • En revanche bactéries, parasites et insectes nuisibles prolifèrent dans ce milieu humide et stagnant favorable à leurs développements

Attention : en plus du vieillissement naturel de la pelouse, le mulching constitue également une cause supplémentaire du développement du feutre.

Quand passer le scarificateur ?

Cela va beaucoup dépendre de l’âge de votre gazon. Semée récemment, la scarification est inutile, du moins pour les 2 ou 3 ans à venir. Par la suite, on préconise une scarification annuelle, voire deux.

La première après les dernières gelées hivernales et avant la 1ère tonte, soit au début du printemps

La seconde 6 mois plus tard, juste avant l’hiver, afin de fortifier la pelouse.

Le 2nd point à observer, c’est l’exposition de votre terrain : exposé plein sud, une scarification annuelle peut parfaitement suffire. Inversement, si le jardin est à l’ombre, deux scarifications sont recommandées.  A savoir qu’il est inutile de prévoir une 3ème scarification pour la simple et bonne raison qu’en l’espace d’un semestre (du printemps à l’automne), le feutrage n’a pas vraiment le temps de se développer et de recouvrir la terre.

Enfin, on retiendra qu’en règle générale, on peut également procéder à une scarification chaque fois que vous allez renouveler votre pelouse. Songez à arroser la pelouse avant le passage du scarificateur.

Comment passe-t-on le scarificateur ?

Tout d’abord, avant de passer le scarificateur, assurez-vous d’avoir une pelouse correctement entretenue. Pour cela, quelques gestes sont à effectuer : tonte, désherbage, ramassage des feuilles mortes. Tout ce qui va permettre aux brins de gazon de pousser et de se développer correctement, donc de s’enraciner dans le sol. Tondez court, tout comme la scarification (régler la profondeur des dents à 4 mm maximum. Pourquoi ? Parce que sinon les dents vont lacérer le système racinaire des brins et votre pelouse ne poussera pas correctement.

Oubliez les insecticides et autres produits pouvant polluer les sols. Privilégiez à l’inverse des méthodes de désherbage naturel à base de vinaigre blanc, bicarbonate de soude, etc…

Enfin, l’état du sol a également son importance : mieux vaut travailler une terre ni trop sèche (risque de casser les dents du scarificateur) ni trop détrempée.

Récupérez la mousse et les débris végétaux. N’oubliez pas que les déchets végétaux se recyclent, alors concernant le fruit de votre scarification, direction le compost ou le paillis !

Attention : le choix du scarificateur a son importance : si un scarificateur pelouse manuel convient aux petits terrains, un scarificateur électrique est plus recommandé pour les jardins d’une superficie plus importante.  Bien sûr, comme beaucoup d’outils thermiques, le scarificateur convient parfaitement pour les très grands jardins.

Les points à respecter :

Tondre la pelouse (2 cm de hauteur)  

Scarifier un sol ni détrempé ni trop sec. Au besoin, arrosez la pelouse 1 ou 2 jours avant la scarification.

Régler la profondeur de scarification entre 2 et 4 millimètres.

Scarifier en passages croisés.

Arroser votre pelouse après la scarification.

Ne pas piétiner le gazon pendant quelques jours.

Et après avoir scarifié ?

Après la scarification, on peut compléter le traitement en apportant divers compléments au sol :

  • Vous aimez votre pelouse tondue très court ? Alors vous pouvez alimenter le sol de terreau ou de compost. C’est ce qu’on appelle le terreautage.
  • Votre sol est acide ? Faites remonter son pH en ajoutant de la chaux ou les cendres du barbecue ou de la cheminée. Cela devrait limiter le développement des mousses
  • Votre sol est argileux ? Rajoutez du sable pour faciliter le drainage de la pelouse

Et le regarnissage, on en parle ?

Le regarnissage consiste à semer de nouvelles graines sur les zones dégarnies. Les meilleures périodes pour réaliser le regarnissage restent l’automne et le début du printemps. Si le sol est sec à la venue du printemps, n’hésitez pas à l’arroser avant d’ensemencer de nouveau votre terrain.

Quel scarificateur choisir ?

On retrouve sur le marché du scarificateur trois modèles différents : le manuel, l’électrique et le thermique. Si le principe reste le même pour les trois, c’est essentiellement la taille de la surface à traiter qui va orienter votre choix.

Pour les terrains < 200 m², le scarificateur manuel est parfaitement adapté. Muni d’un manche, il peut être doté de deux longueurs de dents. On l’utilise comme un râteau

Pour les terrains < 500 m², le scarificateur électrique, à brancher sur secteur, convient idéalement

Enfin, pour les terrains > 500 m², le scarificateur thermique, plus puissant et plus autonome est le plus qualifié pour traiter les grandes pelouses.

Modèle électrique ou thermique, on passe le scarificateur se passe exactement comme la tondeuse. Avec profondeur de travail à hauteur ajustable, présence de bac de ramassage, etc…

Les questions fréquemment posées

Faut-il tondre avant de scarifier ?

On le conseille souvent, surtout un peu avant la scarification du printemps. Deux à trois semaines avant, tondez votre gazon et débarrassez la pelouse des déchets de la tonte. Le meilleur moment reste fon février début mars pour le faire.

Ma pelouse jaunit et commence à se faner. Faut-il que je passe le scarificateur ?

Le jaunissement du gazon est souvent le résultat d’une mousse qui s’est développée et épanouie sur le sol. Avec le temps, la pluie, les piétinements, les tontes ou les mulchings, les racines superficielles de l’herbe s’emmêlent, la mousse se développe et cet enchevêtrement crée un feutrage qui asphyxie la pelouse et la fait jaunir. Cette couche formée limite les matières nutritionnelles (eau, air, engrais) d’atteindre le sol, qui ne nourrit plus le gazon, qui finit par jaunir et faner. C’est donc pour éradiquer une mousse trop envahissante qu’une scarification sera la bienvenue !

En parallèle de la mousse, les accumulations de débris végétaux comme les feuilles mortes, les racines mortes, les résidus de tonte peuvent former un feutrage qui empêche l’aération du sol et favorise l’accumulation d’eau.

Ici aussi, la scarification est nécessaire

Calendrier des soins

  JANVIER FEVRIER MARS AVRIL MAI JUIN JUILLET AOUT SEPT OCT NOV DEC
TONDRE      x x x x x x x x x  
SCARIFIER                        
DESHERBER x x x x x x           x
AERER   x x x x              
ROULER     x x x       x x    
ARROSER     x x x x x x x x    
FERTILISER     x x x x     x x    
SEMER     x x x x            

Vous aimerez aussi

Laissez un commentaire